SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Hellblazer Good Intentions

"Hellblazer Good Intentions" de Frusin & Azzarello

8/10

Perché sur un arbre un chaton subit les jets de pierre de gamins. Quelques instants plus tard le malheureux chaton s’écrase au sol. Sa mère se précipite près du petit corps sans vie, regarde les jeunes assassins et prononce un seul mot "pourquoi ?". Alors que les enfants s’enfuient, John Constantine laisse échapper un sourire.

Après le petit intermède en prison (1) John Constantine se rend dans une petite bourgade rurale bien tranquille : les cadavres d’animaux parsèment le bord de la route, les dents sautent au tuyau de plomb, une femme nue est enchainée. Mais comme va peu à peu le découvrir John Constantine ce n’est que la partie immergée de l’iceberg. Le tandem Azzarello / Frusin qui officie sur la série « 100 bullets » poursuit la confrontation de l’Anglais John Constantine avec les USA. L’Amérique profonde cache bien des secrets et même John Constantine n’en revient pas.

Alan Moore avait déclaré que Brian Azzarello et Richard Corben étaient les meilleurs auteurs pour John Constantine (1). Si Frusin est parfait pour définir une atmosphère oppressante (cf. la scène du début où par le biais de la parole John Constantine s’amuse avec délectation à paniquer le malheureux conducteur qui a eut la malencontreuse idée de le prendre en stop). Cependant Frusin nous décrit deux frères Ritchie et Dixie très semblables, mais qu’il est possible de différentier par leurs tatouages portant leurs noms, ainsi que la couleur de leurs cheveux et la taille de leur barbe. La plupart du temps Ritchie est reconnaissable à ses cheveux roux et à sa barbe courte et Dixie à ses cheveux gris et à sa longue barbe. Or aux pages 56 à 62 leurs barbes et couleurs de cheveux sont interverties alors que leurs propos et leurs tatouages les identifient parfaitement. Contexte fantastique ? Non, une banale erreur du dessinateur.

(1) : Hellblazer Hard Time d’Azzarello & Corben aux éditions Toth

Damien Dhondt

Scénario : Brian Azzarello, Dessin : Marcello Frusin, Couleurs : James Sinclair. John Constantine Hellblazer : Good Intentions _ Episodes originaux Hellblazer 151-156, trad. Jean-Marc Lainé_ Edition Toth _ Inédit, grand format, couleurs, 140p. 23 euros



Retour au sommaire