SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Ocean #1 à 3 (VO)

"Ocean #1 à 3 (VO)" de Warren Ellis et Chris Sprouse

DC/Wildstorm - 6,5/10

C’est davantage un scénario, voire un story board, de film de science fiction, qu’un comics. Parce que le rythme est lent, le temps que tout se mette en place - comme tout bon film SF qui se respecte et qui s’assure que le spectateur va bien comprendre le spectacle qu’on lui a préparé, termes abscons inclus - ; parce que l’on entend parfois une symphonie, alors que la navette quitte le vaisseau principale pour s’élancer vers la planète qui lui fait face. Parce qu’en de simples cases, on sent l’immensité de l’espace.

Ce qui semble être à première vue une qualité, cette lenteur pèse toutefois sur le récit. En plus de 70 pages, on n’a pas vraiment avancé, mais on a toutefois cette sensation d’avoir voyagé, en prenant son temps. Les dessins de Chris - Tom Strong - Sprouse s’alignent parfaitement sur le scénario, et l’on a qu’une envie : en savoir plus.

Warren Ellis nous narre l’histoire d’un spécialiste en armes de gros calibres qui se rend sur une station spatiale qui étudie une planète, sur laquelle se trouve de l’eau. Et dans cette eau, des sarcophages contenant des corps extraterrestres, datant de plusieurs billions d’années. De quoi avoir le vertige. D’autant qu’ils semblent protégés par une flopée d’armes défensives, et que notre équipe n’est pas la seule à s’intéresser à cette intriguante découverte.

Voici donc une mini série intéressante, mais qui doit sans aucun doute prendre toute sa valeur réunie en un Trade Paper Back (un recueil réunissant tous les épisodes), pour que l’on ait pas cette sensation d’avancer à peine d’un épisode à l’autre. En espérant que les derniers épisodes qu’il reste sauront apporter davantage de punch.

Grégory Covin



Retour au sommaire