SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Hulk 4 (VF) - Abominable

"Hulk 4 (VF) - Abominable" de Bruce Jones - Mike Deodato Jr

Marvel France - 9/10 - Novembre 2004 - 12 euros

Après avoir parcouru les routes de petites villes américaines, se rendant d’un bled à l’autre comme au bon vieux temps de la série tv, son sac à dos sous le bras, Bruce Banner prend un peu de repos dans un recoin paumé de l’Amérique profonde, et y rencontre une jeune femme. Comme toute histoire qui se respecte, ce no man’s land va rapidement attirer la racaille mais notre héros, qui contrôle la rage qui est en lui, ce Hulk qui est la personnification d’un être invincible fantasmé par chacun d’entre-nous au moins une fois au cours de sa vie, en vient vite à bout. La jeune femme est ravie que notre homme ait pris sa défense - et qu’il ne se soit pas retrouvé à l’hosto en jouant les héros. Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Non, j’anticipe un peu, là.

Voici comment commence ce nouvel arc toujours parfaitement écrit par Bruce Jones. Banal ? Oui, on pourrait le croire. Mais tout l’intérêt de ce récit, justement, est la façon dont l’auteur parvient à nous faire suivre une trame narrative des plus simples, tout en préparant, en parallèle, le retour de l’Abomination, le plus redoutable adversaire de Hulk. Après de nombreux épisodes sans Vilains de l’envergure de notre géant vert, entrevoir l’Abomination lors des premières pages façonne à ce monstre une puissance plus que redoutable. Et les deux routes scénaristiques s’entrecroisent, Banner et l’Abomination foncent à cent à l’heure sur la même autoroute dégagée, sans le savoir, et ce depuis le début. Et tels deux camions fous rendus aveugles par leur haine réciproque, on sent que le moment où ils vont tous deux se percuter sera des plus impressionnants.

Mike Deodato, à qui l’on doit les mises en formes d’héroïnes telles Elektra, Tigra ou encore Wonder Woman, arrive donc sur le titre, avec un style pas trop éloigné de celui d’Immonen - le dessinateur de l’arc précédent - ce qui permet un changement en douceur. Son trait est précis et expressif. Les mimiques faciales sont nombreuses, les gros plans toujours intéressants et bien trouvés. Voici donc un nouvel album qui plaira à tous les fans du personnage, Hulk vivant là un bel âge d’or, tout autant en termes scénaristiques que graphiques.

Grégory Covin



Retour au sommaire