SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Fire in the sky
"Fire in the sky"
de Robert Lieberman

Avec Robert Patrick, D.B. Sweeney, James Garner
Paramount Vidéo

Il arrive parfois que dans les sorties mensuelles de DVD de chaque éditeur se dissimule (comprenez : aucune publicité) un petit film excellent dont on attendait la sortie avec grande impatience. Fire in the sky est de ceux là. Une édition DVD des plus simples, sans aucun bonus mais pourvue d’une superbe copie. C’est déjà beaucoup. Fire in the sky se base sur des faits « réels » à savoir un groupe de six bûcherons qui rentre du boulot et en pleine forêt, la rencontre qui va changer leur vie : un vaisseau spatial. Travis Walton sort de la voiture et se fait « embarquer » par un faisceau lumineux. Ses 5 compagnons sont soupçonnés de meurtre, surtout que Travis ne réapparait que 5 jours plus tard. Mais dans quel état, blessé, hagard, et surtout terrorisé. C’est cette histoire, basée sur son livre, que relate Fire in the sky. La grande force du film, c’est d’avoir su privilégier le quotidien de 5 hommes durant l’absence du sixième, des implications de cette disparition sur leur vie, etc ... A cause de ce réalisme, la troublante expérience de Travis peut sembler vraie. Mais difficile de ne pas croire à un mise en scène. Jouant un de ses amis, Peter Berg (réalisateur de Very bad things et Bienvenue dans la jungle) confiait dans une interview que lors de la recréation de certaines scènes, le vrai Travis Walton, présent sur le studio, tremblait voire pleurait. Et Berg de conclure que quoi qu’il se soit passé, c’est une expérience traumatisante. L’autre qualité du film, c’est la modestie de ses effets spéciaux, même en ce qui concerne les aliens pourtant bien moches et paradoxalement assez réussis. La découverte du vaisseau spatial ne rassure pas non plus. Et ce parti-pris d’un film plus intimiste et réaliste joue pour l’impact que procure le film. Les vingt dernières minutes, avec le flash-back de Travis sur ce qu’il subi là-haut, constituent le moment de terreur du film qui se révèle en définitive plus que réussi sur un sujet aussi casse-gueule. C’est simple, c’est carrément le meilleur dans son genre. Maintenant, quant à savoir si c’est vrai ou non, on peut légitimement rester sceptique : ça arrive toujours dans une forêt, aux USA et le gars garde une fabuleuse mémoire de ce qu’il vit alors qu’on sait que tout traumatisme psychologique de cet acabit (agression, kidnapping, viol) a un effet d’amnésie sur les souvenirs. Mais bon, le film est excellent, au point qu’il arrive à vous faire croire à l’impossible. En tout cas, un DVD à ne pas manquer, et à (re)découvrir d’urgence.

Stéphane Thiellement

Note : film : 9/10 DVD : 1/10



Retour au sommaire