SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Parasite 1-10

"Parasite 1-10" de Hitoshi Iwaaki

Inédit, poche, noir & blanc, sens de lecture oriental, 212p. 6,40 €

"une fois j’ai fait l’humaine...et j’ai éclaté de rire devant un miroir...c’était sympa..."

Les Parasites ont infiltré la population terrienne, remplaçant la tête des humains par leur propre corps malléable qui peut également servir d’arme destructrice, ce qui leur permet avantageusement de se nourrir (des Terriens).
Le lycéen Shin’ichi est une exception car seule sa main a été infectée. Parfaitement conscient _et pour cause !_de la présence des Parasites, il doit apprendre à coexister avec le sien surnommé Migy qui lui est confronté au problème de sa propre survie. Ses collègues Parasites qui peuvent détecter leurs semblables à distance vont tout faire pour éliminer l’humain qui connaît leur existence, ce qui entraînera bien entendu celle de Migy. D’où une collaboration étroite pour la survie et des engueulades régulières : Shin’ichi s’efforce de sauver le maximum de vies alors que Migy est contre toute prise de risque envisageant même de se servir de tous les élèves du lycée comme bouclier.
Les cadavres s’accumulant on commence à soupçonner bien des gens de ne pas être vraiment humains. De ce fait l’un des Parasites a été démasqué...et le massacre commence.
Le suspense cède régulièrement la place à l’action, ce qui donne droit à des spéculations tactiques. Mais l’auteur continue à nous présenter une situation des plus stressante.
Shin’uchi combattant les Parasites tout en s’interrogeant sur sa part d’humanité, est confronté à la tragédie, sa mère succombant à une rencontre avec un Parasite. Et puis survient une jeune fille qui, grace à des pouvoirs psychiques latents, soupçonne Shin’ichi et d’autres de ne pas être vraiment ce qu’ils paraissent être. L’intérêt se porte sur les personnages annexes telle Mademoiselle Tamura la Parasite qui curieuse de la nature humaine a fait un enfant dans le cadre d’une expérience. Ce qui nous vaudra une scène d’une intensité dramatique certaine : alors qu’elle suit des cours de psychologie elle assiste avec un visage inexpressif à un exposé sur l’infanticide, alors qu’elle a posé son bébé (humain) à coté d’elle.
La police et l’armée s’en mêlent réalisant que certaines personnes détectent les parasites : instinct ou pouvoir extra-sensoriel ? Quoiqu’il en soit leur meilleure recrue est un sérial-killer pourquoi ne pas lui présenter Shin’chi : celui qui est toujours présent lorsque les Parasites font leur oeuvre ? Pendant ce temps les forces de l’ordre passent à l’offensive générale dans un lieu clos où sont réunis Parasites et humains : "le but de l’assaut n’étant pas tant la protection des civils que l’élimination des ennemis".
Au dixième tome la série s’arrête, le conflit s’étant achevé, excepté que...
Précisons que Glenat et Kana ont apparemment décidé de séparer les dates de publication des différents tomes de Parasite & Arms (cette dernière série ayant été publié au Japon 7 ans après Parasite) qui se ressemblent vraiment beaucoup. Ce ne serait pas la seule influence. James Cameron se serait inspiré du Parasite changeant de forme pour créeer T-1000 le robot de Terminator 2.

Damien Dhondt



Retour au sommaire