SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Duel
"Duel"
de Steven Spielberg

Avec Dennis Weaver
Universal Vidéo

Enfin, le voici celui qu’on attendait tant, ce qu’on peut appeler le premier film de Spielberg même si Duel est un téléfilm, exploité chez nous en salles (« gonflé » avec 15 minutes supplémentaires tournées exprès à cette occasion, pour arriver à une durée réglementaire de 90 mn) et vainqueur du premier Festival du Film Fantastique d’Avoriaz. Après s’être fait la main sur pas mal de séries TV à son grand désespoir, le jeune Steven voit enfin arriver des scénarios un peu plus riches comme le célèbrissime épisode de Columbo, « Murder by the book », sur lesquels il va enfin pouvoir s’exprimer comme il le souhaite dans sa discipline. Son style diffère, gêne un tantinet les bonnes vieilles habitudes mais certains voient en lui l’avenir des séries dépoussiérées, voir plus. Ce premier plus, c’est Duel, qui entrait dans la catégorie des films de la semaine sur la chaîne ABC. En lisant le script, Spielberg jubile, exulte. C’est tout à fait ce qu’il recherche. Il a 12 jours de tournage, il débordera un peu de son planning, mais tournera tout en extérieurs, prouvant par la même occasion ses capacités qui convaincront ses aînés que ce « gamin » est différent. Pour Duel, Spielberg va se donner corps et âme et tripes. Un challenge incroyable qui se ressent à chaque image, chaque plan, qui témoigne de la jeune « niaque » du futur nabab du cinéma hollywoodien actuel qui reconnaît que cette rage, cette volonté, il ne la retrouvera plus. Steven Spielberg a mûri, il fait d’autres films, il n’aurait plus la force et l’ambition de faire un Duel, un Sugarland express, voir même un Dents de la mer comme ces films furent faits à l’époque. Tout ça, vous le retrouverez dans 2 documentaires passionnants où le cinéaste est interviewé en « souvenir » de Duel. C’est sincère, révélateur, honnête. D’un autre côté, si il ne pourrait plus refaire Duel comme il le fit il y a 30 ans, il n’aurait jamais pu non plus faire à l’époque un Il faut sauver le soldat Ryan où La liste de Schindler où A.I. A chaque époque son homme. Bon, et Duel dans tout ça ? C’est la version d’origine, donc téléfilm au format 4/3 d’une durée de 75 mn, qui est présentée ici. Qui ne connaît pas Duel ? Une course poursuite, qui sert encore aujourd’hui de maître-étalon dans le genre, entre un psychopathe dans un vieux semi-remorque et un brave péquin pris comme proie. Aujourd’hui, quand on voit Hitcher, Jeepers Creepers et plus précisément Une virée en enfer, bien sûr qu’on repense à Duel. Mais un classique ne signifie pas qu’on ne peut pas parfois faire mieux. Il faut le prendre pour ce qu’il est, et découvrir parfois que la puissance du film est toujours là (ce qui n’est pas le cas de tous les classiques, souvent dépassés par des remakes...) et qu’on peut encore être surpris (regardez les plaques minéralogiques du camion, qui ne sont en fait que des trophées de précédentes victimes...). Bref, pour tout ce qui vient d’être dit, ce DVD est absolument indispensable. Tout simplement.

Stéphane Thiellement

Note : 9/10 DVD : 10/10
Bonus (vostf) : retour sur Duel avec S. Spielberg ; Spielberg et le petit écran ; le scénario par Richard Matheson ; photos ; affiches ; bandes-annonce.



Retour au sommaire