SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Incidents de parcours (Monkey shines)
"Incidents de parcours (Monkey shines)"
de George A. Romero

Avec Jason beghe, John Pankow, Kate McNeil
MGM Home Vidéo

On continue dans la ressortie en DVD de bons titres d’Horreur et de Fantastique issus du catalogue MGM, avec ce qui constitue à coup sûr un achat indispensable, puisqu’il s’agit là du dernier chef d’œuvre en date du Maître Romero. En effet, le créateur des zombies tels qu’on les connaît actuellement, auteur de Zombie, du Jour des morts-vivants, de Martin, n’a jamais retrouvé après Incidents de parcours (titre abracadabrant et con, faut bien le dire, pour Monkey shines, mais bon, on est habitué à ces effarements en France...) la « niaque ». Si son adaptation du roman de Stephen King, La part des ténèbres, se laisse voir, cela n’est aussi qu’une série B. Quant à son association avec Argento sur 2 yeux maléfiques, on l’oublie juste après l’avoir vue. Et arrive Bruiser, son dernier film à ce jour, effarant par sa médiocrité même si Romero trouve qu’il y a fait du bon boulot ! Attendons de voir si il va enfin concrétiser son quatrième chapitre aux zombies, Land of the dead qui semble être bien parti, pour savoir si Romero sera enfin de retour. Pour l’heure donc, si vous voulez voir un film fantastique intelligent, superbe, poignant, bref un vrai petit chef d’œuvre, alors ne ratez pas Incidents de parcours.

Inspiré par les expériences menées pour aider les handicapés moteurs en leur donnant un capucin, petit singe mignon comme tout, qui les aide dans des petites tâches quotidiennes, on suit ici le parcours de Allan Mann qui se retrouve tétraplégique suite à un accident. Vampirisé par une mère possessive, Allan voit un espoir dans les ténèbres de son nouveau quotidien quand on lui amène Ella, un capucin dressé pour l’aider. Au fil des jours, Ella devient indispensable à Allan. Mais quand ce dernier rencontre la jolie Melanie, sa kinésithérapeute, Ella semble montrer de la jalousie. Et plus Allan devient intime avec Melanie, plus Ella devient agressive, voir meurtrière envers quiconque se dressera entre elle et son « maître ».
Chez Romero, l’étude de l’être humain est souvent révélateur de ses carences, de ses défauts, de son manque de civilité, voir de son côté animal primal toujours présent au fond de lui. Avec Incident de parcours, loin de s’en tenir à une variante d’un film de monstre avec un singe devenant meurtrier, il développe surtout l’extrême ambiguïté s ‘opérant dans le caractère d’Ella au contact d’Allan. Si l’animal peu à peu, et avec l’aide d’une science toujours avide de découvertes mais incapable de respecter certaines limites, « s’humanise » au point de ressentir des sentiments envers un homme, progressivement, on verra ressurgir en Allan toute la sauvagerie qui sommeille au plus profond de son âme. La force du film, c’est d’arriver à nous émouvoir par le désespoir d’Ella voyant celui à qui elle voue un amour fou se détacher d’elle pour finir par la haïr. Emporté par un Romero passionné par son sujet, Incidents de parcours évite tous les écueils de la simple série B pour être transcender en chef d’œuvre reconnu, méconnu par ce titre débile et, à l’époque, une affiche abominable. Rendez justice au film, ne ratez pas cette sortie DVD, certes dépourvue de bonus, mais à la copie 16/9ème d’excellente tenue.

Stéphane Thiellement

Note : film : 10/10 DVD : 1/10



Retour au sommaire