SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Hawk & Fisher 2 : Les Jeux sont faits



"Hawk & Fisher 2 : Les Jeux sont faits"
de
Simon R. Green

Editeur :
Bragelonne
 

"Hawk & Fisher 2 : Les Jeux sont faits"
de Simon R. Green



10/10

Hawk et Fisher, mari et femme dans la vie comme dans leurs périples, poursuivent leur vindicte puritaine dans un monde dominé par le crime, sauf que, dans ce monde là, le paysage est plus marqué par monstres, démons, goules, dragons, Ogres et toutes les populations que peut contenir la Fantasy dans son acceptation la plus large. Délaissant un temps les meurtres en huit clôt, nos enquêteurs épéistes deviennent un temps gardes du corps d’un candidat réformiste de la bonne vieille cité de Haven, dont l’accession au pouvoir produirait un salutaire changement qui n’est visiblement pas de tous les goûts. En plus de ce fardeau, notre couple devra faire face à des rumeurs de résurgence d’un mal ancien du côté de la Rue des Dieux.

Green, à qui on doit déjà l’excellent cycle de Traquemort chez Atalante, nous donne là une seconde enquête de fantasy policière ou Fu-Manchu voisine avec le sordide du Hard-Boiled et les ruminations d’un Chandler. Mercenaires dépêchés au meurtre de l’élu (ça rappelle Kennedy) , invocations des plus noires magies, trahisons souterraines, copulations effrénées, bref toute la galaxie du policier et de ses noirs complots vont une fois de plus mettre nos héros à dures épreuves. La politique, vue comme un sport dans un monde de Fantasy ne peut que porter préjudice au genre. Mais Green n’en a cure, et il s’égare gaiement le longs des corridors sans fin de Haven, ville de tous les vices, de toutes les créatures, dans laquelle, une fois de plus, vont s’entrechoquer les glaives de nos deux justiciers préférés. Hawk l’aigle et Fisher le poisson, incarnent de puissants symboles rédempteurs sous-jacents un monde qu’il vaut mieux voir discuter et commander par des hommes de biens et ce même s’il ne s’en trouvent que deux, pour le bien de la communauté. Espoir du démocratique sur le dogmatique égoïste et sectaire, mafieux et élitiste, inégalitaire et esclavagiste, ce second périple de nos deux justiciers est un pur moment de plaisir. La fin, entre humour noir et insouciance distanciée, est une réflexion désabusée mais pleine d’espoir sur l’idée du meilleur gouvernement possible, aussi corrompu soit le tas sur lequel il tente et parviendra à extraire quelque justice pour tous. Une thèse avec laquelle on ne pourra qu’être en accord....

Hawk & Fisher 2 : Les jeux sont faits, Simon R. Green, traduit de l’anglais par Cédric Perdereau, couverture de Michael Welply, Bragelonne, 265 pages, 13 €.






Retour au sommaire