SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No107
107
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  La femme qui faillit être lynchée (Woman they almost linched, 1953)
"La femme qui faillit être lynchée (Woman they almost linched, 1953) "
de Allan Dwan
 

western

Je sens que mon révolver a des fourmis dans sa crosse.

Au cours de la guerre de Sécession la ville de Border City est demeurée jusqu’à présent relativement paisible. Cette ville est située à la frontière de l’Arkansas confédéré et du Missouri unioniste.

Delilah Courtney (Nina Varela) la propriétaire des mines de plomb de la ville a obligé les deux camps à ne pas faire stationner de troupes à proximité de « sa » ville dont elle est également le maire. En période de guerre les armées ont besoin de plomb et elle a menacé de faire sauter ses mines en cas d’intervention armée.

Par conséquent les belligérants n’interviennent pas. Quant aux fauteurs de troubles locaux ils sont aussitôt pendus.

Mais voici que survient la bande de Charles Quantrill (Brian Donlevy), avec dans ses rangs les frères James (Ben Cooper & James Brown) et Cole Younger (Jim Davis). Ces hors-la-loi pillent et massacrent dans les États de l’Union pour la grande cause du Sud (et surtout de leurs intérêts). Ils sont arrivés avec la diligence (qu’ils venaient d’attaquer) dans laquelle se trouvait Sally Maris (Joan Leslie). Cette institutrice venait retrouver son frère Bill (Reed Hadley). Or il vient d’être abattu suite à une altercation avec son ancienne fiancée (Audrey Totter) devenue la femme de Charles Quantrill.

Ce western voit l’opposition entre l’idéalisme et le pragmatisme, tandis que les relations humaines mêlent l’amour et la haine.
Sur ce plan ce n’est pas vraiment réaliste. Passons pour Sarah Katherine King (personnage historique) qui enlevée par Quantrill deviendra sa femme en le suivant dans sa croisade de pillage et de violence (le syndrome de Stockholm version western). Par contre, Sally Maris tombe amoureuse de Lance Horton l’homme qui a abattu son frère (en état de légitime défense, mais tout de même) et par la suite risque sa vie pour lui.
Certes l’amour est aveugle, mais la conception du romantisme se révèle très bizarre à Hollywood.

Damien Dhondt

Fiche technique  :

Réalisateur : Allan Dwan
Scénariste : Steve Fisher
Audio : dolby digital 2.0 mono
Langue : Anglais, Français
Sous-titres : Français
Format : 1:33 • 16/9 4/3 - 1.37:1
Nombre de disques : 1
Sortie : 9 septembre 2019
Durée : 90 mn
Editeur : Sidonis / Calysta
Prix : 13,93 euros (DVD) / 16,39 euros (Blu-ray)

Bonus DVD :

– Présentation par Bertrand Tavernier
– Présentation par Patrick Brion
– Présentation par Philippe Ferrari

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire