SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  La Croix de Cazenac T6 : Ni dieux, ni bêtes

"La Croix de Cazenac T6 : Ni dieux, ni bêtes" de Pierre Boisserie - Éric Stalner

9/10

Ce sixième volume d’une série initiée en 1999 clôt le second cycle, celui du loup, et annonce celui du tigre (à paraître). Il éclaire les actes des principaux protagonistes du drame et le choix de chacun d’eux par rapport à son avenir. Ainsi, cet épisode règle le combat entre l’ours et le loup, entre Étienne Cazenac et le baron von Straufenberg, entre les tenants du Bien et du Mal. Mais, entre 1914, quand débute le récit et 1916, date où se déroule la présente action, comment distinguer les uns des autres ?

Henri, Étienne, Fabien et Louise livrent une nouvelle bataille, chacun avec ses objectifs, pour tenter de mener l’aventure à son terme et en terminer avec « la malédiction ». Mais ce combat millénaire, pour l’accès à cette cité mythique, entre les chamans représentant une branche de la Croix, Étienne le refuse. Il ne veut pas de cette destinée. Il lui faut alors choisir « entre la voie de l’homme et la voie du chaman ».

Parallèlement à ce combat mystique, les hommes s’embourbent dans l’horreur. Entre les clans qui s’enrichissent sur la guerre, entre les factions qui souhaitent un arrêt de la « boucherie » les pièges sont nombreux. Ainsi, les services secrets français sont accusés de fomenter des attentats contre des bateaux américains pour pousser les USA à entrer en guerre. Or, ceux-ci, tant que le « business » fonctionne bien, veulent rester passifs.

Un scénario solide, puissamment charpenté sur une documentation historique précise, des personnages au profil psychologique affirmés concourent à faire de cet album et de la série une histoire dans l’Histoire. Le dessin est à la hauteur du récit et même prend par moment le pas sur le scénario pour conter sa propre vision des événements, pour développer en parallèle, une autre approche, différente de celle qui est inscrite dans les bulles.

On se laisse entraîner dans cette saga, avec ces êtres pris au piège des circonstances, pris en otage par des forces qu’il leur faut pourtant dépasser. Un album que, toutefois, on referme avec soulagement lorsque l’on constate la relative quiétude dans laquelle nous vivons et qui nous permet de savourer le plaisir de la lecture d’une telle BD.

Serge Perraud

La Croix de Cazenac T6 Ni dieux, ni bêtes, Pierre Boisserie et Éric Stalner, Dargaud, août 2004, 56 pages, 9,45 €



Retour au sommaire