SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Wedding Nightmare (Ready or Not)

"Wedding Nightmare (Ready or Not) " de Matt Bettinelli-Olpin & Tyler Gillett

 


Scénario : Guy Busick & R. Christopher Murphy
Avec : samara Weaving, Adam Brody, Mark O’Brien, Andie McDowell
Distribué par 20th Century Fox - 120 mn - Sortie le 28 Août 2019 - Note 7/10

Par les temps qui courent, les séries B horrifiques pullulent, les producteurs se rendant compte du potentiel commercial incroyable de ces œuvres, à savoir un budget minimal pour un succès qui le multiplie facilement par dix. Bien sûr, le champion actuel est Jason Blum, mais même les majors s’y frottent (comme Warner avec les « Conjuring » et ses spin-off, Universal, Paramount, Sony…) et aujourd’hui, c’est la Fox (donc Disney du coup) qui s’y colle avec ce « Wedding nightmare » (titre français, hé oui…) qui se révèle être… Une très bonne petite surprise !
Grace va épouser Daniel Le Domas, un des riches héritiers de la dynastie le Domas ayant fait fortune dans les jeux. Le mariage se situe dans l’immense demeure familiale, Grace y rencontre ses beaux-frères et belles-sœurs, sa belle-mère, le beau-père et même des petits neveux donc, tout cela formant une belle famille bien large. Et bien spéciale aussi : le soir de la nuit de noces, Grace est conviée à un jeu : tout le monde est réuni, elle doit tirer une carte et suivant le résultat, le jeu choisi s’appliquera. Daniel tente de la dissuader de jouer mais Grace y tient : c’est cache-cache qui est élu. Grace part donc se cacher, elle doit être trouvée par un membre de sa belle-famille… Sans savoir que chacun d’eux a pris une arme et à la première occasion ou elle apparaitra, elle sera tuée. Car la famille Le Domas est très spéciale, mais à un point que Grace n’aurait jamais soupçonné…
Soyons honnêtes, au début, on peut légitimement craindre le pire : meurtre hors-champs signifie souvent film d’horreur pour enfants (style « Happy Birthdead » & Co !). Mais peu à peu, « Wedding nightmare » trouve son ton, et ce surtout via le personnage de Grace qui arrive à nous faire croire à l’incroyable. Si toutes les actions de sa belle-famille passe pour des actes de bravoure de pieds nickelés, et donne donc au film un ton très humour noir, le fond est là, ils veulent vraiment sa peau ! Et de ce fait, on assiste aussi – ce qui est normal ! - à un retour de flamme de la part de la victime, qui veut survivre, les coups de théâtre se succèdent, transformant cette pauvre fille en martyr malgré elle, martyr qui ne se laissera pas faire et ira jusqu’au bout pour s’en sortir, quel que soit l’issue de cette nuit de folie qui doit s’achever au petit jour mais pas plus tard !!! Signé d’un duo de réalisateurs déjà réalisateurs dans le genre d’un bon petit shocker, « 666 Road », film à sketchs plutôt réussi, ces derniers connaissent bien leurs classiques, et aidés par des décors réels parfaits pour leur histoire –très gothique, old school, un look meurtre chez Agatha Christie ! – et surtout un casting dominé par Samara Weaving qui assure grave, « Wedding nightmare » est le genre de série B qu’il serait dommage de mettre de côté en la cataloguant trop vite : c’est surprenant, gore, drôle, méchant, et ce jusqu’à la dernière minute. De petits changements qui font du bien, surtout quand ils sont traités avec sérieux, sans cynisme et hypocrisie, bref du très bon niveau de série B horrifique !

Stéphane THIELLEMENT

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire