SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Hellboy

"Hellboy " de Neil Marshall

 


Avec : David Harbour, Mila Jovovich, Ian Mc Shane
D’après les comics créés par Mike Mignola

Hellboy est de retour et va devoir affronter, en plein cœur de Londres, un puissant démon revenu d’entre les morts pour assouvir sa vengeance.
15 ans après avoir produit le premier film adapté de Hellboy, la série de comics de Mike Mignola, les producteurs Lawrence Gordon et Lloyd Levin ont eu envie de revisiter la franchise dans une direction beaucoup plus radicale, un peu plus adulte afin de mieux coller aux comics. Pour cela ils ont choisi d’adapter l’histoire développée dans le volume 9 « The Wild Hunt », une anthologie sortie en 2010 et parue en France sous le titre « La Grande Battue » aux éditions Delcourt qui révèle les origines dramatiques du personnage Hellboy.
Le scénario va naître d’une étroite collaboration entre Mike Mignola et le scénariste Andrew Cosby afin de rester le plus fidèle possible au personnage. Les producteurs vont faire appel au cinéaste Neil Marshall (Games of Thrones… Westworld… The Descent…) aussi bon dans l’horreur que dans l’action et pouvant livrer une version plus sombre du personnage en présentant le côté obscur d’Hellboy. Mission très réussie en ce qui concerne le côté très sombre, plus sanglant et beaucoup plus violent dans l’approche de l’œuvre de Mike Mignola.
David Harbour (chef de police Jim Hopper dans Stranger Things), campe bien le côté obscur du personnage, piégé entre deux mondes, tiraillé entre le bien et le mal, et donc très différent de ce que Ron Pulman avait fait en 2004.
Pour faire face à ce demi-démon à peau rouge, avec ses cornes sciées et sa queue, Mila Jovovich va incarner parfaitement Nimue, la Reine de sang, sorcière aux pouvoirs surnaturels qui tente de convaincre Hellboy de se rallier à sa cause et qui est prête à tout pour défendre ce en quoi elle croit. Mila nous en livre une interprétation remarquable et en tout point parfaite.
L’acteur britannique Ian Mc Shane incarne le père adoptif d’Hellboy, le savant professeur Trevor. Très convaincant dans ce rôle de père aux relations complexes avec son fils, il essaie pourtant de le préparer au jour où il ne sera plus là pour protéger Hellboy des deux Londres (humains et non humains).
Dans son combat contre Nimue, Hellboy peut compter sur l’aide de son amie Alice Monaghan, interprétée par la jeune Sasha Lane.
Joël Harbow a pour mission d’imaginer l’apparence des personnages non humains. Si j’ai bien aimé Reine Nimue ainsi que les sorcières mortes-vivantes, j’ai beaucoup moins apprécié les géants et créatures nocturnes. Quant à Hellboy j’ai eu beaucoup de mal à m’habituer à sa nouvelle apparence.
Bref, de très bons acteurs, mais un scénario violent et ultra gore selon moi. Cette nouvelle version est vraiment « rated R » (pour adultes). Cependant, pour finir sur une note plus positive, ce fut un réel plaisir de retrouver Mila Jovovich en méchante sorcière réincarnée.

Françoise Toquet

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire