SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Avengers - Endgame

"Avengers - Endgame " de Joe et Anthony Russo

 


Avec Robert Downey Jr, Chris Evans, Mark Ruffalo
(Chronique basée sur une projection VO IMAX 3D)

Le voici enfin ! Après le mastodonte « Infinity War » voici donc la suite tant attendue du raz-de-marée « Marvel » et ainsi le retour de nos « Avengers » et de leur ultime mission : éliminer Thanos et rétablir l’ordre. Cela paraît beaucoup plus simple à dire qu’à faire, mais… bon… ce sont des super héros : ils doivent donc avoir plus d’une corde à leur arc et, non, je ne pensais pas à Hawkeye !
Les « Avengers » vont tout mettre en œuvre pour éliminer Thanos et trouver un moyen de retourner toute la situation désastreuse laissée par Thanos lorsqu’il avait éliminé 50% de la population sur terre.
Joe et Anthony Russo ont à leur actif plusieurs films Marvel, l’excellent « Civil War » notamment et le mastodonte « Infinity War », sorti l’an dernier. Les deux frères sont passés maîtres dans l’action et ils connaissent le MCU (Univers Cinématographique Marvel, NDLR) comme leur poche. Ils nous ont livré avec « Infinity War » un film exceptionnel, un spectacle totalement ahurissant et le voir en IMAX 3D reste un sacré souvenir il faut le dire. Tout le challenge était donc de faire aussi bien sinon mieux et là était tout l’enjeu.
« Endgames » démarre, à ma grande surprise, avec une lenteur et un rythme d’ensemble long et cette lenteur va se confirmer au fur et à mesure que le film avance. Voyez-le donc comme un crescendo qui monte jusqu’à la fin.
Certes, on retrouve tous nos héros : Iron Man… Captain America… etc. Ils se retrouveront d’une manière ou d’une autre au rendez-vous, mais la lenteur baisse la qualité d’ensemble et le film n’a pas le punch et le rythme « d’Infinity War ». Vous me direz la critique est facile !
Chaque « Avengers » aura le loisir d’expliquer son histoire, de Hulk à Thor en passant par Ant Man et c’est très bien. Pourtant, force est de reconnaître que la puissance et l’ampleur « d’Endgames » n’interviendront que dans sa 3ème heure et là, il faut le dire, on se retrouve à un haut niveau.
« Endgames » laisse aussi éclater le talent de certains acteurs, Chris Hemsworth en tête en Thor inimaginable (vous comprendrez), Mark Ruffalo qui cette fois joue un Hulk plein d’humour (vous comprendrez), et on retrouve tous les personnages des métrages précédents comme le légendaire Robert Redford. (Là encore, je ne vous en dirai pas plus).
L’apothéose viendra lors du final et comme vous vous en doutez le combat final ou plutôt la guerre va éclater. Et même si parfois les séquences peuvent paraître confuses, chapeau aux frères Russo pour avoir réussi à chorégraphier des combats absolument dantesques.
La dernière heure remonte donc au niveau « d’Infinity War », mais il aura tout de même fallu attendre plus de deux heures pour y être.
Que vous soyez fan ou non, peu importe. « Endgames » est une excellente suite, mais mise à part sa dernière heure, il est bien inférieur à son prédécesseur. Il est vrai que le challenge était énorme, vraiment énorme. « Endgames » offre malgré tout une formidable conclusion, et c’est tout de même un plaisir de retrouver ces super héros pendant presque trois heures.
Je vous conseille vivement une vision en IMAX 3D et privilégiez la VO si vous le pouvez, vous bénéficierez ainsi d’une qualité image et son ahurissante le film ayant été tourné en caméra IMAX.
Qu’il soit inférieur à son prédécesseur n’est pas un gros, gros problème, car au final « Endgame » reste une excellente conclusion après dix ans de MCU.
Somme toute, ces héros vont tous nous manquer… ! Donc profitons en bien pour la dernière fois.

Françoise Toquet.

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire