SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  The Kid who would be King (Alex le destin d’un roi)

"The Kid who would be King (Alex le destin d’un roi) " de Joe Cornish

 


Avec Louis Ashbourne Serkis, Dean Chaumoo, Tom Taylor, Patrick Stewart
Sortie en salles le 10 avril 2019

Après « Attack of the Block », « Hot Fuzz » et de nombreuses contributions en tant que scénariste, le réalisateur revient au devant de la scène avec un sujet pour le moins original, dont il signe ici la réalisation…
Vous qui connaissez ou avez entendu parler de la légende du Roi Arthur, allez être agréablement surpris j’en suis sûre.

« The kid… » se déroule au Royaume-Uni avec Alex (Louis Ashbourne Serkis) un garçon comme les autres avec ses problèmes d’adolescent qu’il partage avec son meilleur ami, Bedders. Suite à un incident à l’école Louis va être collé ainsi que les autres protagonistes qui, n’ayant pas du tout apprécié cette situation, vont le pourchasser. Pour leur échapper Louis décide alors de se cacher sur un chantier où apparaît dans un bloc en ciment une épée qui n’est autre qu’Excalibur... Dès cet instant il se retrouve, bien malgré lui, plongé ou plutôt replongé dans la légende du roi Arthur qu’il avait lu auparavant et devra tout faire pour affronter et anéantir « Morgana »

« The Kid » repose sur un concept original donc très risqué puisqu’il va jusqu’à intégrer dans l’histoire le site de Stonehenge (Angleterre). C’est un vrai plaisir de voir tous ces personnages jalonnant tout au long du métrage, les dialogues sont savoureux et quand c’est drôle c’est vraiment très drôle. On retrouve ces jeunes en « Lancelot », « Gueneviere » et j’en passe… on a même droit à Merlin, ou plutôt à un jeu d’acteur du jeune Angus Imrie tout simplement stupéfiant en Merlin jeune, se transformant en chouette et en Merlin version âgée sous les traits du délicieux Patrick Stewart.
Tout ce petit monde se retrouve donc dans une aventure rocambolesque mais tellement bien écrite, tellement bien jouée par notre équipe de jeunes acteurs que l’on y croit, on se prend totalement au jeu et ce « Kid » se révèle être au final un divertissement de très haut calibre.

La réalisation dans son ensemble est excellente, les scènes d’action apportent un certain renouveau et ne souffrent aucunement d’un quelconque effet de « Déjà vu », les effets spéciaux sont très bien étudiés si bien que le final, et je n’en dirai pas plus, est un mélange savamment dosé d’aventure, d’action et d’émotion.

Moderniser la légende du roi Arthur n’était pas chose facile et le concept aurait pu virer très facilement à la grosse farce et au ridicule le plus total. Mais c’était sans compter sans les prouesses scénaristiques de Joe Cornish, sa réalisation pleine d’originalité, et son casting absolument irréprochable.
Partez donc au Royaume-Uni, avec Louis et toute sa bande aidée de l’épée Excalibur et embarquez dans une aventure virevoltante aux mille rebondissements. Vous vous direz en sortant qu’il fallait vraiment oser écrire une telle histoire et qu’au final les légendes s’accordent vraiment à toutes les époques même modernes.

Voici donc la version d’Excalibur signée Joe Cornish et Fox et le mélange est excellent.
Remarquez sait-on jamais, si vous vous trouvez près d’une étendue d’eau, appelez la dame du lac, elle pourrait bel et bien vous répondre Excalibur à la main…

Françoise Toquet

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire