SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Stormwatch Team Achilles 1

"Stormwatch Team Achilles 1" de Wright & Portacio

3/10

- Je n’ai pas envie d’avoir des types qui se défilent à la première alerte.

- C’est bien pour ça qu’on a pas de Français dans l’équipe, non ?

Autrefois Stormwatch l’équipe de super-héros aux ordres de l’ONU veillait de l’espace sur la sécurité de la Terre. Ses effectifs furent décimés et sa station spatiale détruite suite à une invasion d’Aliens, puis survient le pire : la restriction budgétaire (1).
Face aux super-menaces il fallait bien présenter une nouvelle équipe internationale, mais afin qu’elle ne soit pas trop efficace elle ne comportera pas de super-héros :
- On n’est pas des super-connards
- On tue des super-connards
Son nouveau chef est Ben Santini, apparu pour la première fois dans un épisode des Wildcats, où leur chef Jacob Marlowe lui logeait une balle dans le genou (2). Il devint le chef des Blacks Razors (bras armé d’ International Opérations) (3), puis chef intérimaire de cette organisation gouvernementale, plaçant à l’occasion un revolver sur la tempe de Clinton (4).

Quoiqu’il en soit les super-connards attaquent l’ONU et Stormwatch intervient (sans armes car elles n’ont pas encore été fournies).

L’excellence du dessin de Whilce Portacio est atténuée par le travail des coloristes et des encreurs (il est parfois difficile de distinguer un Afro-américain d’un Finlandais).
Quant au scénariste je l’informe que contrairement à ce qu’affirme le Finlandais son pays n’a pas été envahi par les Nazis mais était leur alliée face à l’URSS. Il est vrai que les connaissances militaires de Micah Ian Wright sont des plus réduites (à la suite de menaces de morts de la part de ses lecteurs il s’est bâti un faux passé de combattant au sein des Rangers).

Puis vient la confrontation Stormwatch/ Autority. Stormwatch veut intervenir contre les super-connards terroristes en Tchechènie, territoire sous la protection d’Autority (les super-connards n’obéissant à aucune autre autorité que la leur). Donc Stormwatch et Autority se battent entre eux pour décider qui doit affronter les terroristes. Là le combat est des plus ridicule. Le chef d’Autority s’évanouit en débarquant à Grozny (le système nerveux d’Hawkswoord étant en phase avec les villes, il n’avait visiblement pas prévu que les destructions de Grosny l’handicaperaient à ce point), le reste de son équipe est facilement immobilisé par des gadgets hi-techs, quant à leur super-ordinateur situé dans une autre dimension il est rendu HS par un hacker qui l’infecte par ondes radios (pourquoi pas, après tout après tout il y a bien eut le cas d’une invasion extraterrestre neutralisée par un virus rédigé sous Windows 98).

(1) : cf. StormWatch #10, WildC.A.T.s/ Aliens, StormWatch #11 réunis en France dans Stormwatch n°3 (Semic)
(2) : cf. WildC.A.T.S. # 2 (en 1992, cela ne nous rajeunit pas)
(3) : WildC.A.T.S # 15
(4) : Wetworks # 35. Précisons que lors d’une réception ce malheureux président eut la mauvaise idée de suivre la super-héroïne Swift aux toilettes, ce qui lui valut de recevoir un bon coup de pied dans les ...

Scénario : Micah Ian Wright, Dessins : Whilce Portacio, Encrage : Scott Williams & Sal Regla, Couleurs : Whilce Portacio, Jeromy Cox, Ben Sinclair & Guy Major,
Traduction : Alexis Nikolavitch Racunia, Lettrage : Studio Pascale Buffaut _ Episodes originaux : Stormwatch Team Achilles #1 à #6 + Stormwatch Wizard Preview_
Editeur : Semic Books _ Inédit, moyen format, couleurs, 152p. 13,90 euros

Damien Dhondt



Retour au sommaire