SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Meg En eaux troubles



"Meg En eaux troubles "
de
Steve Alten

Editeur :
Pygmalion
 

"Meg En eaux troubles "
de Steve Alten



Un prédateur de cette taille dans ces eaux côtières... C’est un buffet humain à volonté !

Pilote de sous-marin de poche, Jonas Taylor descend dans la fosse des îles Mariannes pour effectuer une mission secrète pour le compte de l’US Navy. La rencontre avec une dangereuse créature sous-marine transforme la plongée en tragédie. Taylor est le seul rescapé. Il est aussitôt interné d’office avant d’être renvoyé de la marine américaine, son supérieur ayant fait disparaître les preuves de l’attaque du sous- marin par un requin géant.

Redevenu civil, Taylor a entrepris des études de paléontologue et de biologiste marin. Persuadé qu’il a été autrefois attaqué par un mégalodon, il a développé une théorie selon laquelle ce requin préhistorique, pouvant atteindre une vingtaine de mètres de long, a pu survivre au fond de la fosse des Îles Mariannes. Il disposerait au fond des océans de la chaleur volcanique, mais serait incapable de franchir la couche d’eau froide qui le sépare de la surface.

Parallèlement, l’homme d’affaire Masao Tanaka a perdu un drone sous-marin dans la fosse des Mariannes. Il contacte Taylor qui accepte de plonger à nouveau dans la fosse sous-marine la plus profonde du monde.

Sur les images, le drone semble avoir été « maché ». Le contact sous-marin confirme que le super-prédateur de la préhistoire est bel et bien présent au fond des océans !

À la suite d’un concours de circonstances une femelle mégalodon parvient à la surface. Outre le danger qu’elle représente pour les navires et les baigneurs Taylor réalise très vite que la femelle est enceinte. Une nouvelle génération de super-prédateurs risque fort de se développer à proximité de la surface.

Ce premier volet de la saga du mégalodon repose sur la confrontation « classique » d’êtres humains avec des créatures préhistoriques. Mais à la différence d’un « Monde perdu », ici le monstre devient l’intrus. Il pénètre dans le monde où l’homme était (jusqu’à présent) l’espèce dominante.

Ce roman d’aventures bénéficie de la présence de nombreux personnages secondaires. Certains deviennent des nuisances pour les héros comme cet homme d’affaires qui loge une balle dans la jambe d’un ami de Taylor avant de le balancer dans des eaux infestées de requin. Il ne craint pas la justice (les riches ne vont pas en prison !). Pendant ce temps, dans ces mêmes eaux grouillant de prédateurs (un grand et de nombreux petits), une adolescente nage en s’efforçant d’atteindre une embarcation. Elle serre entre ces dents l’objet le plus précieux au monde : son téléphone portable !

Précisons que cette nouvelle édition constitue en fait une nouvelle version du roman incluant « MEG : origines » une préquelle écrite pour une édition numérique.

Damien Dhondt

Auteur : Steve Alten _ Meg (en eaux troubles) _ Titre original : « Meg : A novel of Deep terror » _ Traduction : Thibaud Eliroff _ Edition Pygmalion _ juillet 2018 _ Inédit, grand format, 396 pages _ 20,90 euros






Retour au sommaire