SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  First Man : le premier homme sur la Lune (First Man)

"First Man : le premier homme sur la Lune (First Man) " de Damien Chazelle

 

Scénariste : Josh Singer, d’après le livre de James R. Hansen
Avec : Ryan Gosling, Claire Foy, Jason Clarke, Kyle Chandler, Lukas Haas, Ciaran Hinds.
Distribué par Universal Pictures International
141 mn - Sortie le 17 Octobre 2018- Note : 6/10

Le 20 Juillet 1969, Neil Armstrong fut le premier homme à marcher sur la lune. La terre entière garde en mémoire le sourire de celui qui vécut la plus extraordinaire des aventures en ce moment-là. Cependant, il ne faudrait pas oublier la réalité du quotidien, les peurs, les doutes, les colères, d’un homme normal, qui passa par des épreuves parfois très douloureuses, et qui arriva à concrétiser son rêve pour en même temps cicatriser beaucoup de blessures.
L’aventure spatiale « réaliste » a souvent intéressé le 7ème Art, dans l’ensemble avec des œuvres plutôt abouties comme le prouvent « Apollo 13 », « Space cow-boys », « L’étoffe des héros » et ce qui constitue encore aujourd’hui le top du top, le film qui vous refroidit d’avoir envie d’aller toucher les étoiles, le sublime « Gravity ». Et ce « First man : le premier homme sur la lune » alors ? Signé du jeune prodige Damien Chazelle – l’excellent « Whiplash », le quand même un peu surestimé « La La Land » -, avec en tête d’affiche celui dont – excusez m’en, je vais parler à la première personne – je ne m’explique toujours pas le succès, à savoir Ryan Gosling, le film est l’adaptation de la biographie sur Armstrong, privilégiant l’envers du décor, le côté intime et vie privée de l’astronaute, le tout conjugué à l’étude des premiers pas de la NASA de l’époque (et ça, ça fout les jetons, c’est limite « MacGyver » qui rencontre « Dark Star », ahurissant que le projet ait pu être mené à terme avec le succès qu’on connait !). Le tout filmé de façon « intime et minimaliste » à savoir caméra sur l’épaule et surtout gros plans systématiques sur chacun dès qu’on se retrouve sur Terre, pour mieux cerner leurs émotions, dira-ton. Sauf que le processus lasse très vite, et quand on se retrouve dans l’espace, là c’est filmé par une victime de Parkinson. De ces faits, le problème majeur du film est de passer à côté d’un ressenti d’émotions, exception faite du drame personnel affectant Armstrong qui trouve dans cette aventure le meilleur de l’histoire, et les échecs mortels des tests, affectant un homme qui est tiraillé entre plusieurs réactions. Pour le reste, « First man : le premier homme sur la lune » n’est pas du tout le grand film sur cet évènement, la faute à un souci de réalisme et de véracité qui au final aurait tendance à briser un peu l’aura de légende qui entoure cet exploit. Et parfois, il faut savoir taire la réalité pour mieux continuer de vivre et d’apprécier la fiction. « First man : le premier homme sur la lune » en est le parfait exemple, malgré une seconde partie qui enfin nous fait réagir, et une petite séquence de pure émotion finale de toute beauté. Sur deux heures vingt, c’est peu quand même.

Stéphane THIELLEMENT

Lire l’interview de Damien Chazelle par Marc Sessego dans sfmag No 102 en kiosques du 18 ocotbre 2018 au 18 janvier 2019. Le menu ici :
http://www.sfmag.net/Sommaire102.php

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
Cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2015



Retour au sommaire