SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  22 Miles (Mile 22)

"22 Miles (Mile 22) " de Peter Berg

 


Scénario : Lea Carpenter & David Iserson
Avec : Mark Wahlberg, Lauren Cohan, John Malkovich, Iko Uwais, Emily Skeggs
Distribué par Metropolitan Filmexport
95 mn - Sortie le 29 Août 2018 - Note : 8/10
Jimmy Silva est le chef d’une unité d’élite extrême, du genre qui risque d’y laisser la vie, unité elle-même gérée tactiquement par un groupe de tacticiens mené par Bishop, qui sont les yeux et les oreilles de ces soldats. Quand il n’y a plus de solutions, c’est cette unité, baptisée Overwatch, qui est appelée. Chaque membre est clairement averti que lui seul peut sauver sa peau, personne pour les aider. Après avoir perdu les éléments qui leur permettraient de mettre la main sur un vol d’armes nucléaires, le groupe est appelé dans un pays d’Asie, où un policier local vient de se rendre à l’ambassade américaine. Il veut être expatrié, en échange, il connaît les lieux où sont disséminées ces bombes. Seulement, sa tête est mise à prix, et là-bas, on peut acheter tout le monde même la police. Un avion militaire est donc réquisitionné pour l’emmener sur le sol US, et pour Silva et son équipe, les 22 miles qui les séparent de l’ambassade à l’aéroport où l’avion ne pourra rester que 10 mn, vont être les pires de toute leur existence.
Dernier film signé Peter Berg, acteur (la victime de Linda Fiorentino dans « The last seduction » et de Horace Pinker dans « Shocker », c’est lui) devenu réalisateur (commencé avec « Very bad things », puis Bienvenue dans la Jungle » avec Dwayne Johnson, « Hancock » avec Will Smith, l’excellent « Friday night lights », et les trois précédents films qu’il a tournés avec Mark Wahlberg à savoir « Du sang et des larmes », Traque à Boston », « Deepwater horizon »), « 22 Miles » pourrait donner comme ça une impression de déjà vu… Qui s’estompe très vite au fur et à mesure de la narration. Certes, ça pioche bien à droite et à gauche, mais pour former un ensemble d’excellente tenue, parfois inédit, au dénouement surprenant. Berg la joue encore un peu caméra au poing, mais instaure un climax avec son équipe de choc, sur lesquels on s’attarde un peu quant à leur vie privée (et l’occasion pour le cinéaste de faire un caméo en mari pourri au travers d’un échange via cellulaire), leur personnalité, leurs convictions, protégeant un flic qui veut sauver le monde du terrorisme et qui génère des gunfights qui s’inspirent ouvertement du (surestimé) « Raid », le tout pour terminer une dernière partie en temps réel qui en plus va placer tous les pions sur l’échiquier pour nous scotcher avec un final peu commun. Tout cela sans temps morts, via un scénario parfaitement bien ciselé, pour un thriller d’action bien destroy et en même temps qui tient la route et son histoire jusqu’au bout. Alors oui, de prime abord, ça a un petit air « basique » du genre, mais quand on en sort, on a la tête encore remplie de toute cette histoire qu’on ne peut que revoir mentalement « 22 Miles » pour en apprécier toutes ses qualités.

Stéphane THIELLEMENT

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
Cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2015



Retour au sommaire