SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Anayashi tome 1

"Anayashi tome 1 " de Yukihiro Kajimoto

A une époque, la Mort est apparue dans notre monde pour s’y réfugier. Craintive de la lumière, elle lui substitua les ténèbres. Tant et si bien que tous ceux qui y vivaient reçurent le don de pouvoir tuer leur prochain. Et c’est ainsi que les insectes, les animaux et les hommes perdirent le secret de la vie éternelle.
Dans un futur proche, les hommes vivent dans des villages sous la surface, cachés des Onis, montres puissants ayant pris possession des terres. Alors qu’ils s’amusent, Shella et son frère Torin croisent un inconnu blessé. Shella, serveuse dans une taverne, décide de le soigner malgré le fait qu’il soit un ayanashi, ces humains tueurs à gages vivants en surface. Alors que ce dernier s’apprête à reprendre la route pour venger la mort de son jeune frère, le village est attaqué par un Oni. Holo n’a pas d’autre choix que de dévoiler son identité et d’attaquer le monstre. Au lieu de le remercier, les villageois le chassent, estimant que c’est l’anyanashi qui a attiré l’avatar de la mort.
Un shonen sombre plutôt classique (avec un anti héros sombre dont le moteur est la vengeance évoluant dans un monde post-apocalyptique) mais efficace. Certains aspects me font penser à Bleach de Tite Kubo, notamment concernant les monstres et les combats au corps à corps. Un monde de dark fantasy proche des jeux vidéo (avec le graphisme qui va avec) qui ne demande qu’à être exploré. L’auteur se concentre pleinement dans ce volume sur les bases : la présentation de l’univers ainsi que de son protagoniste. Rapidement le héros prend du relief et dément son nom (Holo, à savoir que Hollow en anglais signifie creux. C’est aussi le nom des montres dans Bleach). Le rythme aussi est bon : ça va vite, c’est nerveux et tout est fait pour bien guider le regard du lecteur afin de ne pas le perdre pendant les combats. Simple et efficace. Espérons que la suite soit à la hauteur des promesses de ce premier tome.

Virginie Liégeon

Ayanashi tome 1 de Yukihiro Kajimoto– Edition Glénat – mars 2018 – 6,90 euros – 224 pages noir et blanc – sens de lecture japonais



Retour au sommaire