SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  L’épouse du dieu de l’eau tome 1

"L’épouse du dieu de l’eau tome 1 " de Yun Mi Kyung

Soah est offerte en sacrifice en devenant l’épouse de Habaek, le dieu de l’eau. Les villageois espèrent ainsi qu’il sera clément et fera tomber la pluie sur le village asséché depuis des années. Elle est envoyée sur une barque d’où elle tombe... au pays de l’eau. Habaek est réputé être un dieu cruel voire un monstre horrible. Soah avance donc prudemment jusqu’à trouver Yugoo, un vieillard responsable du palais. Mais elle se perd en chemin et tombe sur un magnifique jeune homme, le général Houyé. Ils finissent par lui présenter Habaek qui est un enfant capricieux. Soah essaye alors de se faire à sa nouvelle vie. Malgré tout, ses parents lui manquent et elle essaye de se distraire en visitant les lieux... Ce qui provoque de nombreux accidents, la jeune femme étant régulièrement sauvée par de beaux habitants. Rapidement, son cœur s’emballe, notamment pour Mooi, le cousin d’Habaek. Mais ce dernier l’invite à rentrer chez elle.

Un des classiques du manhwa (bd coréenne) qui n’est à présent plus réédité (et se vend à prix d’or) Le dernier tome paru en France date de 2014 et Clair de Lune a stoppé volontairement son édition pour cause de ventes trop faibles.
L’histoire du dieu Habaek est l’un des plus anciens mythes en Corée et narre l’histoire du dieu de la grande rivière Yalu. Elle fait appel à beaucoup de références sur ce pays et ses traditions, ainsi que ses croyances. C’est un univers riche et complexe, avec un rythme plutôt lent mais ce premier tome permet de poser le décor et les personnages : la vie de Soah est décrite (la façon dont elle va s’habituer à sa nouvelle vie, ses regrets...) et cela permet d’apprécier et de comprendre l’héroïne. Mais qui dit royaume, dit intrigues politiques avec son lot d’inimitiés, de jalousies... Tout ceci est esquissé au travers des portraits de chaque nouveau personnage introduit, promettant une psychologie complexe et travaillée. Il faut attendre le prochain volume pour plus de développement.
Yun Mi Kyung sublime cette histoire d’amour par son dessin travaillé et fin, aux nombreux détails superbes. Le charadesign, tout comme les décors sont d’une somptuosité à couper le souffle. Mais le physique fin et élancé des personnages masculins ne plaira peut-être pas à toutes les lectrices (personnellement je suis fan) C’est un style totalement différent du manga qui se veut plus rond et plus kawaii.
Le manhwa a connu une adaptation en drama (série coréenne) en 2017, accueillie de façon mitigée par le public, étant une adaptation un peu trop libre et moderne au goût des fans.

Virginie Liégeon

L’épouse du dieu de l’eau tome 1 de Yun Mi Kyung– Edition Clair de Lune- octobre 2010 – 198 pages – 12,34euros – noir et blanc



Retour au sommaire