SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Cinéma bis et culte -  Contronatura (1969)

"Contronatura (1969)" de Antonio Margheriti


 


Le film est signé sous le pseudonyme d’Anthony Dawson.
Dès le début du film (l’arrivée d’un protagoniste dans une salle de jeu) on sent la classe du réalisateur : les plans, le montage, le cadrage, les mouvements des personnages et de la caméra, tout cela met immédiatement une ambiance gothique avec un soupçon de suspense.
Transition de plans, jeux de miroirs, angles de vue bizarres : l’influence de l’expressionnisme allemand se met au service de cette histoire de vengeance et de sexe.
Une histoire noire, très noire…
Supplément du DVD de chez Artus films : « des cris dans la nuit  », par Alain Petit.
Ce film n’a pas sa place dans un courant.
Le gothique italien a vu sa fin en 1966 et Contronatura, qui date de 1969, est vrai film gothique qui aurait sa place à l‘époque de l’âge d’or.
Contronatura est un grand film gothique !

Alain Pelosato

CONTRONATURA

Dès 1956 et Les vampires, de Riccardo Freda, le cinéma italien s’empare du Gothique. Châteaux mystérieux, couloirs sombres, oubliettes, vampires, fantômes, jeunes filles sexy apeurées… La reine de l’épouvante Barbara Steele donne la réplique aux ténébreux Christopher Lee ou Walter Brandi. Freda, Mario Bava et Antonio Margheriti donnent ses lettres de noblesse au genre. Ils sont suivis de près par les artisans du Bis : Massimo Pupillo, Renato Polselli, Camillo Mastrocinque. Retrouvez ces classiques inédits du Cinéma Bis dans une collection unique.

Synopsis
En Angleterre, dans les années 20, cinq notables se rendent à Brighton afin de traiter une affaire. Leur voiture s’étant embourbée à cause d’un violent orage, ils trouvent refuge dans un hôtel lugubre tenu par Uriat et sa mère, une vieille spirite. L’électricité et le téléphone étant en panne, ils se retrouvent coupés du reste du monde. La vieille femme organise alors une séance de spiritisme qui va faire revenir le passé trouble des personnages. Ils seraient responsables de trois meurtres. Et les morts réclameraient vengeance.

Quand les esprits reviennent réclamer vengeance.

Un classique du Gothique italien avec :
-  Marianne Koch (Pour une poignée de dollars, Louis II de Bavière, Le général du diable)
-  Claudio Camaso (Le temps des vautours, Le jour de la haine, La baie sanglante)
-  Un film d’Antonio Margheriti (La planète des hommes perdus, Opération Goldman, Joe l’implacable)

Suppléments
-  Des cris dans la nuit, par Alain Petit
-  Diaporama d’affiches et photos
-  Films-annonces de la collection Gothique

Italie – 1969
Un film de Antonio Margheriti – Avec Joachim Fuchsberger, Marianne Koch, Helga Anders, Dominique Boschero, Claudio Camaso, Luciano Pigozzi
Scénario Antonio Margheriti - Musique Carlo Savina – Photographie Riccardo Pallottini – Montage Otello Colangeli – Décors Fabrizio Frisardi

Durée : 87 minutes
Versions : italien, allemand
Sous titres : français
Format 2.35 original respecté
16/9ème compatible 4/3
Couleur
Interdit aux moins de 16 ans
PGHT : 12,25 euros – Prix TTC public 14, 90 euros
Sortie : 3 MAI 2016

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
Cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2015



Retour au sommaire des films bis et culte