SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  L’autre côté du rêve



"L’autre côté du rêve"
de
Ursula Le Guin

Editeur :
Livre de Poche
 

"L’autre côté du rêve"
de Ursula Le Guin



Le meurtre de six milliards de gens qui n’existaient pas !

Georges Orr habite la ville de Portland dans l’Oregon durant l’année 2002 (le livre a été écrit en 1971). La ville connaît des troubles sociaux. Quant à la planète, elle connaît une surpopulation, un réchauffement climatique, un conflit du côté de l’Afghanistan et une lutte des « Isragyptiens » (alliance entre Israël et la Nouvelle République Arabe) contre l’Iran.
Ayant abusé de médicaments pour s’empêcher de rêver Orr est légalement de subir des soins psychiatriques pour le guérir de son addiction.
C’est ainsi qu’il avoue à son psychiatre William Haber que ses rêves modifient la réalité. Haber lui propose de démontrer qu’il n’en est rien. Il suffit de diriger le rêve de Orr pour que, par exemple, celui-ci modifie la photo décorant un mur du cabinet du psychiatre. Orr s’exécute et conserve les souvenirs des deux réalités. Son psychiatre également, mais ils sont les seuls sur la planète à s’en être aperçu.
Si Orr est toujours effrayé de son pouvoir Harber y voit tout l’intérêt pour améliorer le sort de l’humanité. Celle-ci ne souffre t-elle pas de la surpopulation ? Un nouveau rêve a fait passer la population mondiale de 7 milliards de personnes à 1 milliard. La planète demeure viable. Mais qu’est-il arrivé aux 6 milliards de personnes manquantes ? Les deux hommes se souviennent alors du Fléau qui a frappé l’humanité durant leur jeunesse.
Qu’importe Harber a un nouveau projet : éradiquer le racisme ! Mais comment ? En sortant de son rêve Orr constate que tous les êtres humains ont à présent (rectification : ont toujours eu) la même couleur de peau (tout le monde est gris).
Néanmoins, des conflits armés existent toujours. Orr rêve donc de paix. À son réveil, les peuples de la Terre se sont unis... contre un ennemi commun. Bref, des Extraterrestres se sont installés sur la Lune (pour l’instant, ils n’ont pas encore débarqué sur Terre).
Parallèlement, à chaque altération de la réalité, Georges Orr recherche la femme de sa vie dont l’existence a parfois été effacée.
Créant régulièrement de nouveaux univers au sein même de notre planète Ursula Le Guin nous conte les effets inattendus de décisions idéalistes.
On remarquera que parmi les nombreux éléments des dystopies créés par Orr et Harber, on retrouve des organisations familiales et sociales originales typiques de l’oeuvre d’Ursula Le Guin. Ainsi, le psychiatre Harber a établi que la cellule familiale était la cause principale des déviations névrotiques. Un rêve d’Orr a permis de régler le problème avec les « Centres Pédagogiques » où sont élevés les enfants.
Adapté au cinéma en 1980 « The Lathe of heaven » et à la télévision en 2002 « Lathe of heaven » , ce court roman (1) nous présente une succession de catastrophes tandis que le cœur humain demeure la seule source de bonheur possible au milieu du chaos.

(1) prix Locus du meilleur roman (1972)

Damien Dhondt

Auteur : Ursula Le Guin, Couverture : Jackie paternoster _ L’autre côté du rêve _ Titre original : « The Lathe of Heaven » _ Traduction : Henry-Luc Planchat Edition Livre de poche _ septembre 2002 _ Inédit, poche, 219 pages _ 6,10 euros






Retour au sommaire