SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Le Flingueur (The Mecanic, 1972)
"Le Flingueur (The Mecanic, 1972)"
de Michael Winner
 

thriller américain

Tout homme a un point faible.

Bishop agit avec méthode. Il a été surnommé le « Mécanicien ». Depuis vingt ans, il fabrique des accidents, sans laisser d’indice ou de témoins.
Puis Harry McKenna (Keenan Wynn) un vieil ami de son père lui demande d’intercéder auprès des dirigeants de « l’organisation ». Ils affirment qu’il n’aurait pas tenu ses engagements. Comme ils ne répondent pas à ses coups de téléphones peut-être que Bishop (dont le père fut aussi un des cadres de l’organisation) pourra faire quelque chose. Bishop accepte, n’en fait rien et reçoit un ordre d’exécution concernant Harry McKenna. Comme d’habitude Bishop exécute son contrat avec efficacité.
À l’enterrement, il croise la route de Steve McKenna (Jan-Michael Vincent) le fils d’Harry McKenna. Percevant en lui le potentiel d’un exécuteur, il le prend sous son aile et lui enseigne son art.

Les motivations de Bishop sont complexes. S’agit-il de remors ? (Harry McKenna lui a sauvé la vie lorsqu’il était enfant). Cependant la relation avec la prostituée (Jill Ireland, l’épouse de Charles Bronson) qu’il paie pour jouer le rôle d’une amoureuse romantique, semble indiquer qu’il ne peut rester seul. Dans cette perspective, un compagnon d’armes constituerait une soupape de sûreté.

Le lien homosexuel entre les deux tueurs était présent dans la première version du scénario. Il a été effacé. À la place le lien pseudo-romantique de Bishop avec la prostituée, de même que l’attitude froide de Steve McKenna lorsqu’il assiste au suicide de sa petite amie présentent efficacement leur personnalité respective.

De même l’absence de dialogue pendant le premier quart d’heure du film précise avantageusement le métier, les méthodes, l’état d’esprit et la solitude de Bishop.

« Le Flingueur » (1) est le 2° des 6 films réalisés par Michael Winner et qui furent interprétés par Charles Bronson (dont les trois premiers films de la série « Un Justicier dans la ville »). L’alliance entre le taciturne Bronson et le réalisateur britannique formé à la BBC a donné lieu à de nombreux films d’action, certains ayant acquis un statut légendaire.

(1) en 2011 Simon West en réalisa un remake avec Jason Statham

Damien Dhondt

Fiche technique :

Réalisateur : Michael Winner
Scénariste : Lewis John Carlino
Format : Master restauré 1.85, 16/9ème compatible 4/3 (DVD) / 1.85 1080 24p
Audio : DTS 2.0 & Dolby Digital 2.0 (DVD) / DTS Master Audio 2.0 (Blu-ray)
Langues : Français / Anglais
Sous-titres : Français
Sortie : 15 novembre 2017
Durée : 1h34 / 1h38
Editeur : Wildside
Prix public indicatif : 24,99 Euros le Blu-ray + DVD + livret

Bonus :

– American Samourai (30’) : entretien avec Dwayne Epstein, historien du cinéma et biographe de Charles Bronson
– Hired Hand : l’homme de main (10’), ou comment le cinéaste Monte Hellman a failli réaliser « Le Flingueur »
– livret de 80 pages, avec un texte écrit par Samuel Blumenfeld, accompagné de photos d’archives

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire