SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Death Note Drama
"Death Note Drama "
de Ryûchi Inomata, Ryo Nishimura & Marie Iwasaki
 

série TV

La personne dont le nom est inscrit dans ce cahier meurt.

Lorsque Light Yagami (Masataka Kubota) trouve dans la rue un « carnet de la mort », il ne prend pas cet objet au sérieux. Pourtant, à l’intérieur, une inscription en anglais indiquait qu’il suffisait d’inscrire le nom d’une personne dans le carnet pour que celle-ci meure.
Mais sous le coup de la colère, Light inscrit le nom d’un de ses anciens « camarade » de lycée devenu racketteur. La mort de ce dernier révèle la puissance du « Death Note » et le pouvoir dont dispose désormais Light.
Alors que les morts mystérieuses de criminels se succèdent à travers le monde le détective privé « L. » (Kento Yamazaki) se manifeste et affirme avoir localisé le responsable. Sa base se situerait au Japon dans la région du Kantô. C’est ainsi que le policier Sôichirô Yagami (Yutaka Matsushige) le père de Light constitue une force opérationnelle pour assister L. et découvrir l’identité de Kira.

Cette adaptation en « live » du manga de Tsugumi Ōba et Takeshi Obata (1) nous plonge dans une lutte entre la loi et la conception de la justice de Light. Ce dernier est assisté par des « dieux de la mort » (en japonais « shinigamis ») invisibles à ceux qui ne possèdent pas le Death Note.

On remarquera que les effets spéciaux sont réussis. Cependant, les dieux de la mort sont moins crédibles lorsqu’ils sont en vol

Il existe des divergences notables entre la version du manga et la version TV. Ainsi, le scénario fait l’impasse sur l’épisode se déroulant aux USA.
Les personnages présentent également de grandes différences. Ainsi Light est moins froid (plus humain) que dans le manga. Quant à L. il lui arrive de sourire. Mais l’altération la plus manifeste des personnages concerne Near et Mello (les deux autres détectives de génie élevés dans le même institut que L.), ce qui procurera une grande surprise scénaristique.
On trouve également une différence notable avec un autre personnage, mais cette modification en apparence anecdotique s’intégrera parfaitement dans l’histoire en apportant un dénouement inattendu.

(1) édité en France aux éditions Kana

Damien Dhondt

Fiche technique :

Réalisateur : Ryûchi Inomata, Ryo Nishimura & Marie Iwasaki
Scénariste : Tsugumi Ohban Takeshi Obata & Yoshihiro Izumi
Format : 16/9 - 1.78:1
Audio : Dolby digital 2.0
Langue : japonais
Sous-titres : français
Nombre de disques : 4
Sortie : 29 mars 2017
Durée : 529 minutes
Editeur : Kaze
Prix : 29,95 euros

Bonus :

• BerryLive (2 min 06)
• DanceCG (2 min 04)
• KesuNote (5 min 27)

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire