SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Tokyo Ghoul 8

"Tokyo Ghoul 8 " de Sui Ishida

manga

- L’humanité a-t-elle ce qu’il faut pour résister aux goules ?

Pour les humains comme pour leurs propres congénères, les goules les plus redoutables sont les goules cannibales. Leurs pouvoirs spectaculaires les ont fait surnommé les "goules de feu".
La plus dangereuse d’entre elles a été baptisée "la Chouette". Il y a dix ans, elle massacra plusieurs inspecteurs d’élite du CCG. Puis un jeune inspecteur nommé Arima s’opposa à elle. Cet affrontement est entré dans la légende : le jour où le génie d’Arima s’opposa à la destruction incarnée par la "Chouette".
Mais lors de l’assaut qu’ils effectuent contre un repaire de goules, les humains du CCG réalisent qu’ils ont la Chouette face à eux. Quant à Arima, il se trouve à plusieurs kilomètres de là.
Cependant, dans ce repaire, les goules détiennent également prisonniers des goules et une demi-goule. L’expédition de secours des amis de Ken se heurte à deux camps adverses.
Quant à lui, il vient de subir une transformation physique, mais également psychologique. La séance de torture dont il vient d’être victime l’a rapproché de ses bourreaux. Devenu à la fois d’avantage goule et découvrant en lui une part de sadisme qui n’existait pas, il assume parfaitement ces deux transformations.
Entre actions et révélations du passé des personnages ce tome présente également des personnages énigmatiques.
Le thème du masque, largement présent dans la culture japonaise (cf. le manga Bleach), se retrouve ici exploité d’une manière subtile, que ce soit concrètement pour dissimuler ses traits ou symboliquement.

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Sui Ishida _ Tokyo Ghoul tome 8 _ Traduction : Akiko Indei, Pierre Fernande & Yoann Passuello, Lettrage : Aurélien Flamant _ Édition Glenat, collection shônen _ 5 novembre 2014 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 222 pages noir & blanc _ 6,90 euros



Retour au sommaire