SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  L’Odyssée des Sirènes



"L’Odyssée des Sirènes"
de
Laurent Genefort

Editeur :
Éditions Degliame
 

"L’Odyssée des Sirènes"
de Laurent Genefort



9/10

Avec ce livre, Laurent Genefort signe la huitième aventure de son personnage fétiche, chez cet éditeur. Cette fois, il amène Alaet à découvrir la partie liquide de la planète : l’Océan Unique qui cerne l’unique continent et qui s’étend jusqu’au Bord du monde.
Alaet s’est fait piéger par manque de modestie. Dans un bar de Jinjimandou, une ville côtière qui fait une forte promotion pour attirer des touristes, il ne dément pas le fait d’être un fils de riche famille, lui qui n’a jamais connu ses parents. Accusé de vol, selon un scénario bien rôdé, il est condamné à une forte amende. En attendant le versement de celle-ci par la famille, il est emprisonné sur le bagne flottant dans la rade. Deux clans se partagent le pouvoir sur le bateau : un groupe de pirates mené par Le Requin et les autres, regroupés autour de Boran le géant et Ragal le nain. La cohabitation est difficile et les rixes fréquentes. Les possibilités d’évasion sont inexistantes. Aussi, lorsque Urwadu la sirène leur propose la liberté à condition qu’ils se rendent au Bord du monde pour retrouver et délivrer la déesse de la fécondité dépossédée de ses pouvoirs, l’espoir renaît. Mais, se hasarder sur l’Océan Unique peuplé de tels monstres que, de fait, celui-ci est interdit aux marins, traverser l’anneau bouillant, tout ça sur un vieux rafiot désarmé...

Laurent Genefort excelle dans le space opera. Il en reprend les bases et les applique à l’univers marin de Wethrïn. Mais foin d’étoiles et de vaisseaux spatiaux, l’auteur lève le voile sur une partie de ce nouveau monde qu’est l’Océan Unique. Il le peuple avec ces créatures immortalisées par Homère, mais évacue les tritons en disant qu’ils ne se montraient jamais aux hommes. Et il crée, comme il sait si bien le faire, une zoologie novatrice amplifiant l’existant, le connu, pour transformer en monstres terrifiants des animaux à la curieuse morphologie.
Le Grand Format permet à Laurent Genefort, de développer à son aise son propos, de compiler jusqu’à plus soif aventures et avatars pour donner un roman aux actions toniques, mais où la réflexion n’est pas exclue. Ainsi, il découpe le bagne en deux sociétés antinomiques, l’une libérale, l’autre dictatoriale et s’amuse à en montrer nombre d’aspects, revient sur la nature même des dieux et de leur existence à travers leurs fidèles.
Il fait preuve d’un humour malicieux, teinté de critique sociale et prend du recul face à l’image du héros et de l’épopée. Ainsi, à l’issue de l’Odyssée, Urwadu déclare que la déesse veut rencontrer les sauveurs de son peuple. « les sauveurs ? se dit Alaet en regardant la troupe pitoyable des hommes mal rasés aux vêtements déchirés et aux traits creusés. ... aucun récit de légende ne décrirait ainsi une compagnie de sauveurs... »
Le titre de la série est : Les 1001 aventures d’Alaet. L’auteur les dévoilant au rythme de deux par an, même avec d’énormes progrès réalisés en gériatrie, je ne connaîtrai jamais la fin... et vous non plus ! Aussi, il faut vite se régaler avec celles qui paraissent.

Serge Perraud

L’Odyssée des Sirènes, Laurent Genefort, Editions Degliame, collection Grand Format, mai 2004, 248 pages, 14,40 euros.






Retour au sommaire