SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Cinéma bis et culte -  Le sous-marin de l’apocalypse (Voyage to the Bottom of the Sea, 1961)

"Le sous-marin de l’apocalypse (Voyage to the Bottom of the Sea, 1961) " de Irwin Allen


 


film de science-fiction

- Notre Terre a une espérance de survie de 3 semaines.

Alors que le sous-marin nucléaire "Seaview" conçu par l’Amiral Harriman Nelson (Walter Pidgeon) effectue sa première plongée sous les glaces du pôle Nord la banquise se disloque. Faisant surface, ils constatent sous une température de 135° Fahrenheit que le ciel est enflammé.
Une communication radio leur apprend que la ceinture de Van Allen a pris feu. Calculant que la température va augmenter au point de rendre toute vie impossible sur Terre l’Amiral Nelson envisage une solution. Il s’agit de tirer un missile sur la ceinture Van Allen. Mais pour cela le tir doit s’effectuer dans seize jours à proximité des îles Mariannes.
Cependant, les scientifiques de l’ONU ont pour leur part estimé que l’inflammation de la ceinture Van Allen cesserait progressivement et qu’un tir de missile ne ferait qu’aggraver la situation.
Par conséquent le Seaview doit être stoppé. Se faufilant entre les champs de mines, attaqué par un sous-marin de l’US Navy, menacé par une pieuvre géante (1) le Seaview s’efforce d’arriver en position de tir.
Mais à bord l’équipage souffre de ce que la psychiatre Susan Hiller (Joan Fontaine) qualifie de "hyperneurasthénie". Une menace de rébellion s’étend. Parallèlement, le scientifique Miguel Alvarez (Michael Ansara, alias le Klingon Kang dans Star Trek) s’oppose à la volonté divine d’anéantissement de la race humaine.

Si l’aspect psychologique implique des personnages à la personnalité élaborée, l’élément scientifique n’est guère crédible. La Ceinture van Allen peut difficilement brûler dans l’espace sans oxygène. Quant à la glace s’il est évident qu’elle peut fondre, il est curieux que ses morceaux tombent vers le fond de la mer.

(1) avec une scène similaire à celle du film "Vingt mille lieues sous les mers" de Richard Fleischer, sorti en 1954

Damien Dhondt

Fiche technique :

Réalisateur : Irwin Allen
Scénariste : Irwin Allen & Charles Bennett
Audio : Dolby digital dts-HD Master Audio
Langue : Français / Anglais
Format : 16/9 - 2.35:1
Nombre de disques : 1
Sortie : 4 avril 2017
Durée : 1h45
Editeur : Rimini
Prix : 14,99 euros (DVD) / 19,99 euros (Blu-ray)

Bonus DVD :

 Dans les coursives du "Seaview", par Alexandre Jousse (18’)

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
Cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2015



Retour au sommaire des films bis et culte