SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Aucun homme n’est une île



"Aucun homme n’est une île "
de
Christophe Lambert

Editeur :
J’ai lu
 

"Aucun homme n’est une île "
de Christophe Lambert



Il ne tremblait pas et son regard avait une grande dureté, presque aussi tangible que celle qui rigidifiait ses mâchoires. Peut-être bien qu’il va tirer, finalement. Alors je serai le premier agent de la CIA abattu par un Prix Nobel.

2 juillet 1961 : l’agent de la C.I.A. Robert Stone prépare son paquetage pour Cuba. L’île vient d’être investie par 1 400 exilés cubains anticastristes. Il semble que le retard de trois mois pris pour le déroulement de l’opération a permis d’établir un plan plus cohérent. Quelle idée aussi de vouloir débarquer dans la baie des Cochons ! Si le plan initial avait été suivi les troupes débarquées se seraient retrouvées bloquées par des marécages.
Au lieu de cela les Anticastristes ont débarqué à proximité de la base navale américaine de la baie de Guantánamo. Et comme les artilleurs dévoués à Fidel Castro ne sont pas très précis des obus cubains sont tombés sur la base américaine. D’où riposte et débarquement de Marines américains sur le territoire cubain.
Le même jour, juste au moment où Ernest Hemingway allait se suicider, l’écrivain apprend la nouvelle du débarquement à Cuba. Ceci peut être intéressant. Rangeant son fusil, il redevient le reporter de guerre de sa jeunesse.
Il lui suffit de retrouver Fidel Castro et Che Guevara qui se sont réfugiés dans l’arrière-pays où ils pratiquent la guérilla. Ceci va lui permettre de réaliser l’interview du siècle. Si seulement il n’avait pas à trimballer avec lui ce "photographe" nommé Robert Stone.
Le point de divergence de cette uchronie (1) se situe dans le report du débarquement à Cuba (initialement prévu le 17 avril 1961). Par effet de ricochet, il entraîne la survie d’Hemingway, personnage haut en couleur qui avait séjourné de longues années à Cuba.
Sa route va croiser celle du Che et de Fidel, mais aussi celle d’un jeune guérillero nommé Néstor Almendros ( le futur cinéaste qui travailla avec François Truffaut).
Parfaitement décrite, la psychologie des personnages interfère efficacement avec les activités militaires et révolutionnaires

(1) Prix ActuSF de l’uchronie 2014, Grand Prix de l’Imaginaire 2015, meilleur roman

Damien Dhondt

Auteur : Christophe Lambert, Couverture : Nicolas Galy _ Aucun homme n’est une île _ Edition J’ai lu _ avril 2016 _ Réédition, poche, 350 pages _ 7,10 euros






Retour au sommaire