SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Ortog intégrale



"Ortog intégrale "
de
André Ruellan, alias Kurt Steiner

Editeur :
Mnémos
 

"Ortog intégrale "
de André Ruellan, alias Kurt Steiner



Aux armes d’Ortog

- La malédiction de Dieu s’est appesantie sur la race des hommes depuis la Guerre Bleue. Bientôt, la dernière génération s’éteindra avant d’avoir procréé. La race mourra, et les trois planètes seront rendues aux bêtes et aux plantes.

Simple berger s’occupant d’un troupeau de mégathériums (1) le jeune Ortog apprend la mort de son père atteint de "sénescence". Du fait de cette étrange maladie les être humains meurent de plus en plus jeunes. Sa réaction de refus de la fatalité lors de la cérémonie est qualifiée de rébellion contre l’Église. Il ne faut pas chercher à sauvegarder la race humaine ! Traqué, Ortog trouve refuge auprès des Sopharques. Ces savants et philosophes recherchent la cause et le remède à l’extinction progressive de la race humaine. Ortog est alors incorporé dans les rangs des Chevaliers-Nautes. Ainsi, aura-t-il la possibilité de partir en quête du salut de l’être humain.

Ortog et les ténèbres

- J’ai plusieurs fois reculé devant le voyage interstellaire. Il a fallu que je surmonte cette terreur de l’espace.
- Serais-tu prêt à surmonter la crainte de l’au-delà ?

Lors de son retour de l’espace Ortog a appris la mort de sa bien-aimée Kalla Karella, victime du fléau qui touche l’humanité.
Désespéré de ne plus la revoir, il se rend tous les jours au mausolée qu’il a fait ériger pour celle qui ne lui sourira plus. Mais c’est en lieu de recueillement qu’il est abordé par un prêtre. Ce membre du Collège secret des nécroscopes lui propose de monter à bord d’une necronef et de franchir les portes de la mort.

L’action se déroule au 50° siècle, dans un monde rétro-futuriste où ce qui reste de la population terrienne s’est regroupée en Europe. Néanmoins, des implantations humaines subsistent encore sur Mars, Vénus et sur une planète d’Alpha du Centaure.
La guerre entre la Terre et ses deux colonies du système solaire a été des plus dévastatrice en raison de l’utilisation de la terrifiante "arme bleue". Cette arme vénusienne causa 30 milliards de morts en désintégrant les villes dans un halo bleuâtre.
La perte des connaissances a été en partie compensée par la découverte sur Titan le satellite de Saturne, de caissons contenant les connaissances scientifiques et culturelles du XXII° siècle.
Sur Terre, la population a établi une société féodale qui a au moins le mérite d’exister et d’assurer une certaine sécurité face aux créatures hybrides et aux Mlols des demi-hommes issus de mutations génétiques, nyctalopes et cannibales.
Hélas (ou évidemment) les seigneurs locaux entrent parfois en guerre les uns contre les autres.

Ces deux romans très courts ( la première édition eut lieu au Fleuve Noir) se caractérisent par l’omniprésence de la mort, mais aussi de la menace d’anéantissement totale.
Selon Gérard Klein, André Ruellan fut confronté avec la mort à l’âge de 22 ans. Les Allemands devaient le fusiller comme otage (2). Ceci explique la proximité de la mort dans son oeuvre. On lui doit entre autres la rédaction du "Manuel du savoir-mourir" (1963).
La thèse que Suzi Baker consacra à André Ruellan explique que : "Les héros de Ruellan tentent souvent d’échapper aux limites imposées par la société dans laquelle ils se meuvent". Ceci correspond parfaitement à la démarche d’Ortog. Mais devenu noble, il en découvre rapidement les limites. Ayant délivré un homme dont les renseignements lui permettent de progresser dans sa mission, il doit le remettre à nouveau à ses geôliers afin d’éviter de nombreux morts, un incident diplomatique et une guerre interplanétaire.
Réaliste, le chevalier-naute Ortog ne peut que prendre acte :
- J’ai commencé par libérer un homme pour lui ôter la vie, dit-il. Cela se traduira dans mes armoiries par une chaîne brisée sur champ de sable.
Celui qui n’était qu’un simple berger (de créatures titanesques) va se confronter à la Mort, mais aussi découvrir la nature réelle de Dieu !
André Ruellan maîtrise parfaitement la démesure de son propos.

(1) animal préhistorique apparemment reconstitué suite à des manipulations génétiques ou un phénomène de régression biologique
(2) dans le film "Le Distrait" (1970) scénarisé par André Ruellan, Pierre Richard tourne une pub où il est confronté à un peloton d’exécution.

Damien Dhondt

Auteur : André Ruellan, ailas Kurt Steiner _ Ortog intégrale (Aux armes d’Ortog & Ortog et les ténèbres) _ Edition Mnémos _ novembre 2016 _ Réédition, grand format, 320 pages _ 23 euros






Retour au sommaire