SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Yo-kai Watch 1

"Yo-kai Watch 1 " de Noriyuki Konishi

manga

- Bien le bonjour, cher ami du monde réel. Mon nom est Whisper, le yo-kai majordome pour vous servir ! Pour te remercier de m’avoir libéré du sceau qui me retenait prisonnier, je serai désormais ton serviteur dévoué !

Comme chaque Japonais le sait (et comme la plupart des lecteurs de mangas le savent ) les Yo-kai sont des entités surnaturelles responsables de tous les petits tracas du quotidien. La rencontre de Whisper avec le jeune humain Nathan Adams (Keita Amano dans la version originale) procure à ce dernier une "Yo-kai Watch". Cette montre lui permet de révéler la présence des Yo-kai autour de lui. Ceci lui donne l’occasion de communiquer avec les Yo-kai et de les convaincre soit de faire le bien, soit de cesser d’importuner les humains.
Sur un thème qui rappelle celui de Pokemon ce manga (1) puise dans le folklore japonais, mais ne néglige pas la vie moderne. Ainsi, un malheureux chaton a atteint le statut de fantôme suite à une collision avec une voiture. Mais à peine revenu d’entre les morts (sous le nom de Jibanyan Yo-kai de la tribu des mignons) il entre en guerre contre les véhicules. Bien entendu dans la grande tradition des mangas, il bénéficie d’une attaque spéciale : "la fureur du chaton !"
Folklore et fantastique se teintent ainsi d’humour. Comme le précise un des Yokai :
- C’est uniquement pour faire rigoler les lecteurs qu’on me fait intervenir dans l’histoire.

(1) également jeu vidéo & série d’animation

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Noriyuki Konishi _ Yo-kai Watch tome 1 _ Titre original : 妖怪ウォッチ (Yōkai Wotchi) _ Traduction : Jean-Benoît Silvestre, Lettrage : Studio Mala _ Édition Kaze _ novembre 2016 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 192 pages _ 6,79 euros



Retour au sommaire