SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Cinéma bis et culte -  Capitaine Kronos, chasseur de vampires (1974)

"Capitaine Kronos, chasseur de vampires (1974) " de Brian Clemens


 


Captain Kronos - Vampire Hunter
film fantastique

- Il existe autant d’espèces de vampires, que d’espèces de bêtes de proie.

Sache ô spectateur qu’il y eut une époque où la Hammer produisait de classiques films de vampires les uns après les autres. Alors vint Brian Clemens ! Tour à tour scénariste prolifique, producteur compétent, réalisateur original, il allait fouler de ses pieds le concept gothique.

Dans l’Europe centrale (1) du XIX° siècle (2) des jeunes filles sont retrouvées mortes. Vidées de leur sang ? Absolument pas, elles sont mortes transformées en vieillardes.
La cause est entendue, il s’agit d’un vampire comme le précise le capitaine Kronos. Ce chasseur de vampire ressemble-t-il à l’austère savant Abraham Van Helsing ? Pas vraiment, il s’agit d’un bretteur d’élite combattant de ses lames les forces du mal. Quant à son éventuelle austérité, elle ne résistera pas à la présence d’une belle gitane interprétée par Caroline Munro.
Accompagné de son mentor Hyeronimos Grost, il parcourt le monde dans une mission d’éradication des vampires.
Hyeronimos, Kronos et Carla (l’homme sage, l’homme d’action et la femme) forment un trio qui annonce celui qui apparaîtra trois ans plus tard dans The New Avengers avec Steed, Gambit et Purdey.
Brouillant continuellement les pistes Brian Clemens n’hésite pas à leurrer le spectateur sur l’identité du vampire. De plus, il innove dans le mythe en évoquant plusieurs variétés de vampires. Chacune d’elle devant être combattue par un moyen différent. De ce fait, l’efficacité du pieu dans le coeur n’est absolument pas certaine. Quant aux références, elles négligent le style gothique, pour s’intéresser au western (le combat dans le saloon... pardon dans la taverne) et au film de cape et d’épée.
À noter une excellente utilisation de l’ombre pour annoncer la menace ou pour masquer la nudité de Caroline Munro.
Ce film (le seul réalisé par Brian Clemens) était considéré comme un pilote devant être suivi par d’autres aventures du capitaine Kronos (au cinéma ou à la télévision) où il devait affronter Frankenstein et Dracula.
Hélas, le faible budget handicapa le succès qui aurait du résulter de ce concept novateur.
Ce DVD nous permet de connaître ce héros original. Cependant, le seul bonus présent "Les archives de la Hammer" présente les films de vampires produits par la société Hammer. Ce "supplément" peut, en fait être considéré comme de la pub. Or l’édition anglaise du DVD contenait un commentaire audio enregistré par Brian Clemens et Caroline Munro.

(1) dans le cimetière des croix classiques voisinent avec celles de l’Église orthodoxe
(2) l’année n’est pas précisée, mais le héros est armé d’un sabre de samouraï. Or la période d’isolement volontaire du Japon dura de 1641 à 1853

Damien Dhondt

Fiche technique :

Réalisateur : Brian Clemens
Scénariste : Brian Clemens
Audio : Dolby Digital 2.0
Langue : Français / Anglais
Sous-titres : français
Format : 16/9 - 1.66:1
Nombre de disques : 1
Sortie : 5 octobre 2005
Durée : 1h27
Editeur : Metropolitan video
Collection : Les Trésors de la Hammer
Prix : 13,26 €

Bonus :

Les archives de la hammer : documentaire sur les vampires du studio Hammer (25mn / VOST)

Lire 2000 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
Cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2015



Retour au sommaire des films bis et culte