SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Le manoir hanté et les 999 fantômes (Haunted mansion)
"Le manoir hanté et les 999 fantômes (Haunted mansion)"
de Rob Minkoff

Avec Eddie Murphy, Terence Stamp, Jennifer Tilly
Walt Disney Vidéo

L’été dernier, Disney avait cartonné avec l’adaptation cinématographique d’une de leurs plus célèbres attractions, Pirates des Caraïbes. A la surprise générale, le film était excellent, pas vraiment entièrement pour les enfants, bien réalisé par Gore Verbinski (son second bon film après le remake plus que réussi de The ring), bref le succès fut amplement mérité. Dans la foulée, Haunted mansion était aussi l’objet d’une adaptation, mais là, on restait sceptique : Rob Minkoff derrière la caméra (Stuart Little, pas vraiment inoubliable...) et surtout Eddie Murphy dont les derniers films sont de pire en pire (il faut remonter à l’excellent Bowfinger roi d’Hollywood pour la dernière fois où Murphy fût drôle ! ) sauf quand il double dans les dessins animés, comme Shrek. Au final, le verdict tombe, sans surprises : Le manoir hanté et les 999 fantômes ne fait pas honneur à une des plus belles attractions des parcs Disney si ce n’est au niveau des décors qui arrivent à être encore plus magnifiques. Pour le reste, la peur et le rire ne font pas vraiment partie du programme.
Jim Evers est agent immobilier, associé avec sa femme Sara. Un jour, Sara reçoit la proposition de s’occuper de la vente d’un célèbre manoir. Sur le chemin des vacances, la famille Evers y fait une petite halte, histoire d’un premier contact, et découvrent alors que celui-c abrite des centaines de fantômes et que Sara semble plus liée qu’elle e le croit au passé maudit de la demeure.
Passé la découverte d’un scénario très banal, on se dit qu’on va se rattraper sur des gags. Même pas : l’humour de Murphy ne fait plus mouche, et on ne peut alors que supporter ses pitreries tout en s’extasiant sur les somptueux décors et sur les maquillages toujours réussis de Rick Baker. Bien entendu, les bonus sont très portés sur l’auto-congratulation (« c’est mon attraction favorite ! », « Eddie est le meilleur comique du monde ! », « tout est si vrai qu’on avait l’impression de voir parfois de vrais fantômes ! », etc...), ils se révèlent plus intéressants quand ils dissèquent les scènes d’effets spéciaux, mais confirment l’échec de l’élément comédie avec le bêtisier, qui laisse vraiment de marbre. Tel est ce Manoir hanté et ses 999 fantômes, qui est aussi raté que Pirates des Caraïbes était réussi au delà de toutes nos espérances. Et qui confirme que l’humour d’Eddie Murphy est bel et bien passé d’époque.

Stéphane Thiellement

Note : film : 3/10 DVD : 6/10
Bonus (en vostf) : commentaire audio du réalisateur, du producteur, des techniciens et du scénariste ; making-of de 12 ‘ ; clip-vidéo par Raven ; scènes disséquée ; bêtisier ; scènes coupée.



Retour au sommaire