SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Dossiers -  Wes Craven 1949 - 2015

"Wes Craven 1949 - 2015"

Alain Pelosato
 


Wes Craven, (1949-2015).

Est décédé. C’est une grande perte pour le cinéma fantastique…
Il a été l’inventeur d’un nouveau monstre « Freddy », et ce n’est pas si facile d’en créer de nouveaux de nos jours. Est-il politiquement réactionnaire ? Ceux qui l’ont affirmé après ses premiers films à très petits budgets comme Dernière maison sur la gauche et La Colline a des yeux ont dû revenir sur leur appréciation avec L’emprise des ténèbres, très beau film qui utilise le thème fantastique du vaudou et des zombies pour dénoncer la dictature de Bébé Doc à Haïti.
Le cinéaste qui a le mieux traité du cauchemar est sans conteste Wes Craven avec son Les Griffes de la nuit (1984). Mais, y a-t-il un lien entre les deux ? Wes Craven répond oui dans son dernier, Freddy sort de la nuit (1994). L’intrigue s’y déroule alors que des tremblements de terre se produisent à répétition. Or, tous les lecteurs de Lovecraft savent que le grand Cthulu reviendra lors de tels séismes. Simple coïncidence dirions-nous. . Et non ! car Wes Craven lui-même, qui joue son propre rôle dans ce film, cite ses sources lors d’une conversation avec l’actrice Heather Langenkamp qui joue également son propre rôle.
Wes Craven :
— J’y vois une... une entité. Elle est vieille, très très vieille. Elle a traversé l’histoire sous différentes formes. Il y a une chose qui ne change pas dans tout ça, c’est sa raison d’être.
Heather Langenkamp :
— C’est-à-dire ?
— Le meurtre de l’innocence [...] Elle peut, dans certains cas être capturée.
— Capturée ?
— Par les auteurs de toutes ces histoires. Quand ils tiennent une bonne histoire, ils en capturent l’essence même et ensuite, ils la retiennent prisonnière dans le récit. [...] Les problèmes viennent quand l’histoire s’arrête [...] sa mort libère le mal.
— Conclusion : Freddy serait cette entité ?
— Ouais, nouvelle version.
Certains verront le diable dans cette entité. Le cinéaste cite le conte Hansel et Gretel et, comme la sorcière de ce conte, la fin de Freddy dans un four où on le voit reprendre l’apparence de Satan, semblerait le confirmer. Mais Wes Craven a bien pris soin de ne parler que d’entité... Donc laisse la porte ouverte à toutes les interprétations.

Petite filmographie.

Dernière maison sur la gauche (1974) Très très violent et saignant. Inspiré par le film La Source de Bergmann (1959)
La Colline a des yeux (1977) Massacre de campeurs.
L’été de la peur (1978)
La Ferme de la terreur (1981). Avec la superbe Sharon Stone. Une bande de (belles) filles sème la pagaille parmi un clan de puritains arriérés dans une campagne perdue. Oui, mais un tueur rôde et regarde par la fenêtre les filles se déshabiller. Et un serpent dans la baignoire, une araignée dans la grange ? Le fils du grand prêtre des puritains, frère d’un des assassins, tombe amoureux d’une des filles… Et c’est dur de résister à l’appel de la chair ! Une histoire d’incube.
La Créature du marais (1982) Un petit film de sériez Z adapté d’un comic. (Il y a eu une séquelle : La créature du Lagon (1989) de Jim Wynorski, assez agréable également…)
Les Griffes de la nuit (1984) Voilà Freddy ! Création géniale d’un homme monstrueux qui sort vivant, terrifiant et massacreur, des cauchemars des personnages. De nombreuses suites et aléas et même une série télévisée ont suivi.
La Colline a des yeux 2 (1984)
L’amie mortelle (1986)
L’emprise des ténèbres (1987) Vaudou et zombies au service de la dictature de Duvalier à Haïti. Quelques références à « Vampyr » (1932) de Dreyer. Vivre la mort, ou plutôt la voir dans les yeux des autres lors de son enterrement...
Shocker (1989) Regarder trop la télé nuit à la santé...
Le Sous-sol de la peur (1991) Conte de fées (Hansel et Gretel...) moderne, urbain et terrifiant.
Freddy sort de la nuit (1994) Le septième et dernier ? Lovecraft, le film dans le film, les acteurs du premier avec le réalisateur lui-même sont les personnages de ce film assez intéressant dans la mesure où il exploite ouvertement les thèmes classiques du fantastique en le disant.
Un vampire à Brooklyn (1995) Eddie Murphy fait son vampire !
Scream (1997) Prodigieux film qui reprend, décortique et utilise avec efficacité les thèmes du film d’horreur. Parfaitement réussi !
Scream 2 (1998) La suite ; presque aussi bien...
Scream 3 (1999) On commence à être lassé, là… Le film du film dans le film : ça va ! Les pistolets sont toujours vides au mauvais moment… et le tueur a une de ces chances, sauf à la fin où on n’est même pas surpris !
Cursed (2003) Loup-garou chez les ados.
Red Eye / sous haute pression (2004) Comme l’indique le sous-titre, haute tension dans un avion pour une jolie passagère embarquée avec celui qui veut la tuer…
Scream 4 (2011) : Ghostface est de retour ! Dix ans après ses sévices de Scream 3 le voici de nouveau à l’œuvre. On aperçoit un extrait du film Shaun of the Dead… Pour les fans de Scream c’est bien. On retrouve avec plaisir les acteurs, le réalisateur, c’est un bon film, on ne va pas mégoter.

Plusieurs de ses films ont fait l’objet de remakes :
La Colline a des yeux 1 (2006) d’Alexandre Aja et 2 (2007) de Martin Weisz
Dernière maison sur la gauche (2009) de Dennis Iliadis
Freddy les Griffes de la nuit (2010) de Samuel Bayer

Alain Pelosato

Pour rédiger cette nécrologie j’ai utilisé mon travail de « Un siècle de cinéma fantastique et de SF », livre publié en 2004 aux éditions Le Manuscrit et sa suite publiée chez Edilivre
Un siècle de cinéma fantastique et de SF

Un siècle de cinéma fantastique et de SF : la suite (2004 - 2015)


Retour au sommaire des dossiers