SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Cinéma bis et culte -  Crucible terror (1971)

"Crucible terror (1971)" de Ted Hooker


 

- Une telle beauté requiert tout un sacrifice.

Le marché de l’art peut s’avérer rentable dans la société londonienne. Pour le négociant en arts Jack Davies (James Bolan) une chance de stabilité financière s’est présentée avec l’afflux soudain d’oeuvres de Victor Clare (Mike Raven).
Or elles proviennent des vols effectués par Michael Clare (Ronald Lacey) fils indigne de Victor et ivrogne invétéré (1).
Il convient donc de régulariser la situation et d’obtenir de nouvelles oeuvres de manière officielle. Pour cela rien de tel qu’un week-end dans la retraite isolée du sculpteur : une petite maison sur la côte à proximité d’une mine d’étain abandonnée.
Accompagnés de leurs épouses respectives ils découvrent une atmosphère étrange où le sculpteur vit en compagnie de sa maîtresse et modèle Marcia (Judy Matheson), de sa femme Dorothy (Betty Alberge). Cette dernière, ayant régressée au niveau infantile, parle à sa poupée et à ses peluches. Dans la demeure du sculpteur vit également son seul ami Bill (John Arnatt) un collectionneur d’armes orientales.
Très vite Jack Davies doit repartir à Londres en quête d’argent liquide laissant sur place son épouse Millie (Mary Maude) que Victor envisage d’utiliser comme modèle. Jack lui indique qu’il ne faut pas contrarier leur hôte. Or Millie doit supporter les assiduités de Victor, mais également les "intentions" de Marcia qu’elle soupçonne d’être bisexuelle. Un refuge se trouverait peut-être dans la mine d’étain. Mais on lui a déconseillé de s’y aventurer en raison des accidents mortels s’y étant produits.
Dans cette atmosphère oppressante de nombreux protagonistes ignorent que des crimes ont déjà eu lieu et que d’autres se préparent.
L’intérêt de ce film d’horreur des années 70 repose sur la menace homicide dont la cause reste longtemps dans l’ombre : folie ou fantastique ? Et si le spectateur apprend très vite qu’il existe un assassin une question se pose rapidement : et s’il existait deux criminels ?

(1) Ronald Lacey incarnera dix ans plus tard le Major Arnold Toht dans "Les Aventuriers de l’Arche perdue"

Damien Dhondt

Réalisateur : Ted Hooker
Scénariste : Ted Hooker & Tom Parkinson
Format : 16/9 compatible 4/3
Nombre de disques : 1
Sortie : 21 avril 2015
Durée : 91 mn
Langles : Anglais, espagnol
Sous-titres : français
Editeur : Artedis
Prix : 14,99 euros
Bonus :
- synopsis
- bande-annonce
- fiche technique
- fiche artistique
- filmographies



Retour au sommaire des films bis et culte