SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Interviews -  Ancestral Z Dessinateur du manga Francais Dofus
Interview de Ancestral Z Dessinateur du manga Francais Dofus
Par Damien Dhondt

Dernier ajout : lundi 18 mai 2015

"Ancestral Z Dessinateur du manga Francais Dofus "

Qui êtes-vous, d’où venez-vous, où allez-vous ?

Je viens d’un petit patelin en Belgique qui s’appelle Mouscron. Ayant fait mes études artistiques pas très loin de la frontière française à St Luc, j’ai étudié le dessin classique. Mais j’avais une part de moi-même qui voulait faire de la BD.
J’ai eu ma période adolescente où je me suis plongé dans le manga (on était la 1° génération). Ensuite j’ai travaillé dans la publicité. Mais le milieu en lui-même n’était pas très fun. Dans mes études supérieures j’ai eu comme prof Antonio Cossu à l’Académie des beaux-arts de Tournai. J’ai enchainé pendant quatre ans des études de bande-dessinée.
Ayant découvert le jeu vidéo Dofus chez Ankama je ne m’attendais pas du tout à cet univers-là.
Tot le scénariste a voulu réaliser une bande-dessinée tirée de notre univers de jeu vidéo. Cela fait dix ans que le manga Dofus dure. J’ai la chance de faire une saga qui perdure avec le temps.
Avec Mojojo on a eu également la chance de réaliser "Chaosland" un projet que nous avions proposé à Ankama éditions. Nous avons aussi proposé et réalisé un projet autour d’une espionne dans les années septante. Pour l’instant la suite de Paloma est en attente.

Dans "Chaosland" pourquoi le big boss de fin de niveau s’appelle-t-il Jean-Luc ?

C’est le plaisir de prendre un prénom commun pour en faire un grand méchant. C’est aussi un clin d’oeil à un ami. C’est aussi un clin d’oeil à un héros de jeu vidéo bien connu de Nintendo qui porte un nom assez commun.

On trouve dans le 22° tome de Dofus quelques allusions à Indiana Jones.

La scène avec les chariots est un petit clin d’oeil. On en avait discuté avec Tot et nous avons décidé de ne pas trop appuyer sur le délire. J’appartiens à une génération qui a vu l’émission à la TV "Hugo Délire" avec Karen Cherill, d’où le téléphone qui apparaît dans Dofus. Ce qui me fascinait c’était le taux de réactivité.

Le titre « Les Merveilleuses cités gores » rappellent une série d’animation d’un dénommé Jean Chalopin.

Les Cités gores est évidemment une allusion aux Cités d’or. Nous avons une nouvelle série des Cités d’or, malheureusement moins puissante, mais sympathique. Il manque les musiques d’époque et je regrette qu’il y ait moins de fantastique.
Mais dans "Les merveilleuses Cités gores" l’ambiance est plutôt celle du film "Cube" basé sur des pièces qui ont tendance à se révéler mortelles.

Le personnage vêtu de noir qui joue le rôle de vigie m’a rappelé quelqu’un. Il s’appelle Baba dans la bande-dessinée "Barbe-Rouge" de Charlier et également dans Astérix.

Je connais moins bien la 1° référence. Ce qui est bien dans l’univers du manga Dofus c’est la variété des situations, ce qui permet de s’amuser, de détourner un genre, de s’en amuser et de reconvertir tous les personnages. C’est un moyen de faire perdurer une saga et en même temps d’injecter beaucoup de soi-même.

On observe que le héros Iop porte une armure dans le dos.

Une référence qui viendra toujours : ce petit clin d’oeil aux Chevaliers du Zodiaque. Elles sont comme un sac à dos qu’on met sur le dos : je trouve cela intéressant de subir son armure.

Sur un Iop en plus.

Oui, malgré tout on sentait que cela ne les fatiguait pas d’avoir ça sur le dos non plus.

L’élimination des personnages se produit par une large utilisation du gore.

Ça c’est plutôt notre scénariste qui aime bien trucider. Il ne fait pas bon vivre dans notre série. On peut très vite passer de vie à trépas. Si le perso doit y passer, il y passera.
Chacun arrive avec sa partie, ses influences et sa manière de percevoir les choses.
On a tendance à enlever tout le côté douleur. Avec les années j’en ai tendance à mettre un peu moins d’hectolitres de sang. Les Cités gores ne sont pas spécialement plus gores qu’un autre épisode.

L’utilisation du noir & blanc ne pose-t’il pas problème ? Heureusement que la couverture indique que la rivière est rouge.

Comme dans "Docteur Slump", Akira Toriyama s’était amusé avec le feu rouge et le feu vert alors que c’était un manga en noir & blanc. Le jeu Dofus est très coloré. C’est un souci, car pas mal de joueurs ont trouvé étrange de le voir maintenant en noir & blanc. Mais c’est une question d’adaptation. Ayant découvert le personnage de "Zéro" dans le manga "One Pièce" je ne l’imaginais pas avec les cheveux verts qu’il a dans le dessin-animé.

Pourquoi avoir choisi le style manga pour cette série ?

J’adore le format manga. J’ai plus de facilité à bosser ainsi. J’ai plus de plaisir à dessiner. Le format manga nous plaisait, car c’était une saga à suivre. Le nombre de cases par planches est plus réduit et les onomatopées prennent plus d’espace. Elles sont très graphiques et très jolies. Dans le manga elles ont la chance d’être de haut en bas, alors que dans le format franco-belge on a tendance à mettre des onomatopées plus discrètes.
Heureusement les images ne sont pas inversées. Je sais qu’on ne peut pas inverser mes dessins. Ce serait horrible. Je trouve impensable qu’on ait pu faire ça à certains mangas.

Comment se passe la collaboration entre le scénariste et les deux dessinateurs ?

Tot qui a fait des études de bande-dessinée vient le matin avec un découpage. Il résume brièvement et déclame à voix haute les dialogues qu’il a mis. Cela permet d’insuffler de l’énergie dans son scénario.
J’ai de la chance de travailler à Ankama. Sur place on peut toujours travailler à au même endroit et je préfère cela.
Au tout début il y avait cette volonté d’essayer de sortir régulièrement la suite. Le fait qu’on soit plusieurs à travailler dessus permet de sortir les tomes régulièrement. Certains dessinaient les décors, d’autres les personnages (moi je n’aime vraiment pas dessiner les décors). Nous avons chacun un style qui n’est pas si éloigné de celui de l’autre. À la fin nos styles se mélangeaient un peu ensuite nos proches essayaient de repérer nos travaux respectifs. Chacun a une mission spécifique (encrage, trames). On a plus ou moins le même rythme de travail et on réalise cinq planches par jour.
Tot est très dynamique. Lorsque les vampires sont arrivés dans l’histoire c’est parce qu’il était dans sa période vampire. Cela procure au manga un côté un peu pochette-surprise. On ne sait pas ce qui va se passer dans le tome suivant. Tout est possible dans l’ordre du raisonnable.

Quelle sera la durée de la série Dofus ?

On ira jusqu’à 30 tomes. Ensuite ce sera le plaisir de repartir sur autre chose. Mon bonheur est immense est-ce qu’on continuera avec certains des personnages ?

Vous avez aussi réalisé une aventure du chevalier noir.

Le concept du Dofus Monster c’est un tome / une histoire. On a eu la chance de réaliser "Le Chevalier noir" qui est une des grandes créatures de l’univers du jeu.

Pouvez-vous évoquer une certaine espionne transalpine ?

On remercie fortement Ankama édition pour avoir pu réaliser les aventures de Paloma notre espionne des seventies. On est très heureux de l’avoir fait. Il manque la 2° partie. Cela s’arrête là, mais peut-être pourront nous faire redécoller l’univers.

Avez-vous des projets ?

Une sorte de "Chaosland" dans l’espace : l’occasion de faire une sorte de melting polt. Je suis fan du Guide intergalactique et de H2G. J’adore Futurama. La Terre explose : en fait c’est la Terre qui est le big-bang. La fin de l’espace c’est la vie : le but c’est les mecs qui naviguent jusqu’à la frontière de la vie.

BIBLIOGRAPHIE D’ANCESTRAL Z

- Chaosland 2 tomes (2007 & 2011)
Scénario : Scenaritron 2000, Dessin : Mojojojo & Ancestral Z
-  Dofus 22 tomes à l’heure actuelle
Scénario : Tot, Fullcanelli, Dessin : Crouchann, Ancestral Z, Mojojojo, BrunoWaro
- Dofus HS 2 : Les shushus de Rushu (2008)
Scénario : Tot, Dessin : Ancestral Z, Couleurs : Mojojojo
- Dofus HS3 Hyrluk le tendancieux (2009)
Scénario : Fullcanelli, Dessin : Ancestral Z
- Dofus Monster n° 3 : "Le Chevalier noir" (2008)
Scénario : Nicola Tosolini, Dessin : Mojojojo, Ancestral Z & BrunoWaro
- Paloma espionne avant tout (2014)
Scénario : Ancestral Z, Dessin & couleurs : Mojojojo

Voir dans la rubrique BD les chroniques de Dofus 22 et Dofus les shushus de Rushu


Retour au sommaire