SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  M - R -  Poulet aux prunes (2011)
"Poulet aux prunes (2011) "
de Marjane Satrapi & Vincent Paronnaud
 


Depuis 5 jours qu’il appelait la mort de ses vœux, celle-ci semblait faire fi de sa personne.

C’est dans le Téhéran de 1958 que Nasser Ali Khan traîne son désespoir.
Son violon a été brisé et depuis il se retrouve incapable de jouer d’aucun autre instrument.
Aussi il décide de mourir. Mais aucune méthode de suicide ne lui convient. La seule solution consiste donc à attendre la mort et ceci allongé dans son lit. Et le temps passe. Mais voici un visiteur : Azraël, l’ange de la mort !

Adapté de la bande-dessinée (1) de Marjane Starapi ce film nous présente la jeunesse de Nasser, ainsi que l’avenir de ses enfants.
Amour et tragédie, amour contrarié et mariage arrangé, récit authentique et présence du surnaturel (2) : les pièces du puzzle s’assemblent et nous racontent une histoire d’amour transposé dans la musique.

Au personnage de Nasser Ali Khan (Mathieu Almaric) qui refuse de vivre répondent les deux femmes qui l’aiment : Faringuisse (Maria de Medeiros) l’épouse dont il refuse l’authentique amour et Irâne (Golshifteh Farahani) son amour de jeunesse qui feint de l’avoir oublié.
On trouve également deux éléments chaotiques en la présence d’Houshang ( Jamel Debbouze) le commerçant adepte de l’opium et surtout Azraël ( Édouard Baer) le flegmatique ange de la mort.

Cette comédie dramatique trouve son aboutissement dans une scène délirante de romantisme noir où Nasser Ali Khan décide de transposer son futur trépas. Pour cela il devient lui-même le philosophe grec Socrate cherchant à transmettre son enseignement à ses disciples.

(1) dans la BD originale Nasser Ali Khan ne joue pas du violon mais du « târ » (un instrument de musique apparenté au luth)

(2) on trouve dans « Poulet aux prunes » une transposition du conte « L’étonnement d’Azraël » qui est également présent dans le recueil « Sagesses et malice de la Perse » (éd. Albin Michel) illustré par Marjane Satrapi

Damien Dhondt

Réalisateur : Marjane Satrapi & Vincent Paronnaud
Scénariste : Marjane Satrapi & Vincent Paronnaud
Format : 16/9° compatible 4/3
Audio : Digital Surround 5,1 & Dolby Digital 2.0
Nombre de disques : 1
Sortie : mars 2012
Durée : 1 h 28
Editeur : Wild Side
Region : Région 2
Prix : 8,50 euros
Suppléments : Making of (30 minutes), Animatics (storyboard, videos, photos), Conte iranien de Marjane Satrap (15 minutes), galeries photos, scènes coupées, bandes annonces



Retour au sommaire