SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Astonishing Xmen 3 (VO)

"Astonishing Xmen 3 (VO)" de Scénario : Joss Whedon - Dessins : John Cassaday

Scénario : Joss Whedon
Dessins : John Cassaday
Marvel - juillet 2004

Si, en France, l’actualité des séries Xmen est quelque peu morne, avec les histoires à l’eau de rose entrecoupées de bastons, souvent sans grand intérêt, écrites par Chuck Austen, il n’en est pas de mêmes aux USA. Nouveaux auteurs, nouvelles séries, et un regain d’intérêt pour l’ensemble des titres "classés X", le plaisir est à présent chaque mois au rendez-vous. Ainsi, si Chris Claremont et le génial Alain Davis dirigent de mains de maître la destiné de Uncanny Xmen, Joss "Buffy" Whedon et John "Je suis Legion" Cassaday viennent s’intéresser au tout nouveau Astonishing Xmen.

Exit, les salles de classes pour tous les mutants paumés ; place à la réunion de la plus grande équipe mutante des comics, qui va devoir faire face à un nouvel ennemi tandis que l’on retrouve avec plaisir Kitty Pride, et qu’un danger plus psychologique que physique fait son apparition : une cure pour enrayer et faire disparaître la mutation. Certains de nos héros ne seraient ainsi pas contre un retour à la vie normale, à un physique humain, et prêts à ranger leur costume de protecteur des opprimés pour devenir "monsieur tout le monde".

On prend ainsi tout autant du plaisir à tourner les pages, toutes plus belles les unes que les autres, réalisées par John Cassaday, qu’à suivre le scénario que l’auteur de Buffy contre les Vampires nous brosse avec le savoir faire qu’on lui connaît : ce qui nous donne un portrait criant de vérité de la psyché des Xmen. Place donc au relationnel, aux doutes, étant donné que l’équipe n’est plus aussi soudée qu’elle l’était il y a encore quelques années, tant des éléments perturbateurs sont venus s’y joindre - l’interaction entre Kitty Pride et la Reine Blanche en est l’un des nombreux exemples. Cliffhanger excellent, rebondissements, et un scénario qui sait se renouveler pour captiver l’attention du lecteur ; voici une série à suivre, à lire et à relire, tant le plaisir de suivre ces nouvelles aventures déborde de ces 22 pages de lecture.

Grégory Covin



Retour au sommaire