SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  La genèse de Starlord le super-héros humain des Gardiens de la Galaxie

"La genèse de Starlord le super-héros humain des Gardiens de la Galaxie " de

 

- Qui êtes-vous ?
- Peter Quill je suis ton père.

Lorsque Meredith Quill donne naissance à son fils, son époux constate immédiatement l’absence de ressemblance avec ses propres traits. Qu’en conclure ? Envisageant immédiatement l’infidélité de sa femme l’époux trompé décide d’éliminer ce rejeton. Mais alors qu’il allait tuer le bébé il succombe d’une crise cardiaque.
C’est donc par sa mère seule que fut élevé le jeune Peter Quill jusqu’à ce que des extraterrestres le privent du seul être qu’il aimait. Placé à l’orphelinat il grandit en exprimant son agressivité et en développant son asociabilité. Cependant il persévère dans ses études afin d’intégrer la NASA. Il n’est guère motivé par la conquête de l’espace, mais par l’idée de vengeance. C’est ainsi qu’il se trouve sur une station spatiale lorsqu’un extraterrestre " le Maître du Soleil" s’adresse aux astronautes présents. Le visiteur offre à l’un d’entre eux le statut de Star-Lord devant rendre la justice à travers les étoiles. Depuis l’assassinat de sa mère Peter Quill s’est préparé à cet instant. Il se porte aussitôt volontaire. Mais il est hors de question pour les autorités compétentes d’offrir ce poste à un jeune astronaute inexpérimenté et quelque peu ombrageux. Qu’importe, un astronef ça se vole et les gardes affectés à sa surveillance peuvent mourir. Voleur et assassin Peter Quill obtient le titre de Star-Lord.
Il acquiert ainsi un uniforme augmentant sa force et son endurance et lui permettant de survivre dans l’espace. Il est également équipé d’un pistolet pouvant tirer un des quatre éléments (air, eau, feu et terre). De plus il dispose d’un vaisseau spatial vivant. Lors d’un crash sur une planète étrange Peter Quill est secouru par une ravissante jeune femme à l’apparence humaine. Elle pourrait tomber amoureuse de lui, mais hésite. En fait Peter Quill ignore que son vaisseau a généré un corps synthétique où elle a transféré sa conscience.
Steve Englehart créateur du personnage avait décidé de lier la destinée cosmique de ce super-héros à l’astrologie. Sa naissance était liée à une conjonction exceptionnelle de planètes. Il devait vivre des aventures en liaison avec la symbolique des planètes du système solaire, en commençant par une histoire rapide sur Mercure (Dieu renommé pour sa vitesse), une histoire d’amour sur la planète Vénus, une histoire de guerre sur Mars et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il sorte du système solaire.
Ce programme s’acheva rapidement suite au départ de Steve Englehart de Marvel Comics. Que faire de ce super-héros solitaire et au caractère sombre ? Le relais scénaristique fut pris par Chris Claremont (avec comme dessinateur John Byrne et comme encreur Terry Austin, le trio légendaire qui allait rédiger les aventures des New X-Men s’était ainsi réuni pour la première fois).
La première tache de Claremont consiste à redéfinir les origines du héros. Exit donc la naissance issue d’une conjonction planétaire ( et qui évoquait un certain évènement biblique). En fait peu de temps avant son mariage la mère de Peter Quill était venue en aide à un extraterrestre dont l’astronef s’était écrasé sur Terre. Une fois que le naufragé de l’espace eut réparé son vaisseau spatial il effaça de la mémoire de la jeune Terrienne les souvenirs de leur rencontre (ainsi que les évènements ayant abouti à la conception de Peter Quill).
En alternance avec Doug Moench Chris Claremont réalisa de courtes histoires de science-fiction présentant des univers originaux. Les premières aventures de Star Lord furent publiées en France aux Éditions Artima de 1980 à 1984. Elles mettent en évidence la cause du succès de la série, lié à la présence de dessinateurs hors normes comme Byrne, Gene Colan et Carmine Infantino.

Damien Dhondt

La nouvelle formule de sfmag, le numéro 85, en vente en kiosques le 23 août, consacre sa couverture au film "Les Gardiens de la galaxie" et d’autres articles et dossiers, notamment, une nouvelle rubrique, la rubrqiue séries télé, avec Game of Thrones...



Retour au sommaire