SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Cinéma bis et culte -  Les Amants d’outre-tombe

"Les Amants d’outre-tombe " de Mario Caiano (Allan Grünewald) (1966)


Un film gothique avec son château, sa crypte et ses fantômes. Mais aussi le docteur de l’horreur qui tue pour le sang des victimes qui permet à sa maîtresse de rajeunir...
Rien de bien original dans ce scénario de Caiano lui-même, sauf que, pour l’époque, les scènes de torture sont directes.
Dans ce château donc, un « scientifique » fait des recherches. Il y habite avec son épouse, une belle brune (Barbara Steele), l’homme à tout faire et aussi la vieille gouvernante qui va pouvoir rajeunir...
Le mari surprend les deux amants dans la serre, les torture et les tue. Il utilise le sang de la belle pour rajeunir sa maitresse.
Le noir et blanc est superbe, les personnages entrent et sortent des pièces, ouvrent et ferment des portes... Il y a un peu du Vampyr (1932) de Dreyer dans ce film...
« Ce n’est pas mon cerveau qui vous intéresse ! » Déclare la (jeune) gouvernante au châtelain...
A l’affiche de ce film deux grands du cinéma : Barbara Steele et Ennio Morricone !
Artus Films offre deux suppléments au DVD : Alain Petit nous parle du « gothique italien » avec un peu de lassitude et, ô bonheur, Caiano lui-même est interviewé ! Il déclare par exemple : « Nous étions des artisans sans ambition. On inventait des choses. On faisait ce que l’on pouvait avec ce que l’on avait. »
Alain Petit quant à lui, s’il explique l’utilisation du noir et blanc par les mesures d’économie nécessaire à ce film sans budget, il lui donne un rôle réel dans la création artistique, puisqu’il renvoie aux films muets allemands expressionnistes...

www.artusfilms.com

Alain Pelosato



Retour au sommaire des films bis et culte