SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Thérèse Dragon Récit de campagnes napoléoniennes

"Thérèse Dragon Récit de campagnes napoléoniennes " de Damien Marie & Karl. T.

Les hydres tanguaient dans tous les assauts et mon comportement ne trompait plus mes supérieurs. La peur mène à la folie et je savais que j’en avais ma part.

La Révolution et l’Empire ont révélé bien des destins. Celui de Marie-Thérèse Figueur a été de traquer un montre. Le minotaure a été présent sur de nombreux champs de bataille. Si plusieurs personnes l’ont aperçu Marie-Thérèse l’a pourchassé tout en cherchant à retrouver son ami d’enfance.
Du siège de Toulon à la guerre d’Espagne, de la conquête de l’Egypte à la bataille de Trafalgar le Minotaure et les harpies se sont manifestés. Puis est venue Austerlitz.
Basé sur les mémoires de Marie-Thérèse Figueur (1) dite « Madame Sans-Gêne » (2) cette bande-dessinée joue habilement de l’incertitude. Les visons de créatures mythologiques sont-elles dues à la folie ou bien le fantastique s’est-il invité dans l’histoire des guerres napoléoniennes ?
Se déroulant dans un cadre historique cet album permet à l’héroïne incorporé dans le corps des dragons de faire la rencontre de personnages authentiques comme Bonaparte, l’amiral Nelson et le capitaine Cook (ce dernier est mort en 1779 un quart de siècle avant sa rencontre avec Marie-Thérèse Figueur).
La réalité historique (la Grande Armée napoléonienne combattit en Espagne de 1808 à 1813, soit après toutes les autres batailles représentées, ce qui implique une large incohérence chronologique) s’efface devant le contexte dramatique et la folie de la guerre.

(1) « Les Campagnes de mademoiselle Thérèse Figueur, aujourd’hui madame veuve Sutter, ex-dragon aux 15e et 9e régiments, de 1793 à 1815 écrites sous la dictée par Saint-Germain Leduc » (chez Dauvin et Fontaine)

(2) Victorien Sardou donna son surnom à l’épouse de maréchal Lefebvre dans sa pièce « Madame Sans-Gêne » (1893)

Damien Dhondt

Scénario : Damien Marie, Dessin & Couleurs : Karl T._ Thérèse Dragon _ Edition Vents d’Ouest _ Inédit, grand format, 64 pages couleurs _ 14,99 euros



Retour au sommaire