SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Noé l’intégrale

"Noé l’intégrale " de Aronofsky, Handel & Henrichon

Ce jour-là, toutes les sources du Grand Abîme jaillirent et les écluses des Cieux s’ouvrirent. La pluie tomba sur la Terre quarante jours et quarante nuits.

Dans ce monde sur le point d’être englouti les hommes se volent, s’entretuent et saccagent la nature. Mais en leur sein se dresse le mage Noé, descendant de Lamech, de Mathusalem et d’Henoch. Il s’est adressé à ses frères humains, mais sous l’influence du roi Akkad la parole de Noé a été rejetée.
Une vision a apporté à Noé une prophétie de dévastation et de terres submergées. La solution fut trouvée : construire une arche pour protéger les innocents. Ceci implique sa famille et les animaux.
Cependant si Noé est motivé par la foi, il s’agit également d’un fanatique. Car il a décidé que seule la descendance des animaux peuplerait la Terre future. La descendance des hommes doit donc s’éteindre avec la génération de ses enfants.
L’épouse de son fils Shem est stérile, donc elle ne pose pas problème. Par contre Cham souhaite faire embarquer une jeune fille afin qu’elle devienne sa femme. Le refus de Noé est catégorique : l’aimée de son fils devra connaître le même sort que l’essentiel de l’humanité.
Le fanatisme (déjà évoqué dans le film « The Fountain ») représente la faille du patriarche Noé et paradoxalement son humanité.
Cette interprétation du déluge est parsemée de citations bibliques. Cependant il s’agit d’une version altérée. Le dessin suggère que la Terre que foule Noé correspond à un monde postapocalyptique, à moins qu’il s’agisse d’une autre planète. La version des Géants (1) est associée à celle des anges déchus. De même la fin allégorique rappelle la Malédiction de Cham.
Le dessinateur (célèbre pour « Pride of Baghdad ») œuvre avec talent pour représenter cette variation du déluge dont le dénouement repose sur les choix de Noé et de sa famille.

(1) « Les géants marchaient sur la Terre en ces temps-là » (Genèse 6 : 4)

Damien Dhondt

Scénario : Darren Aronofsky & Ari Handel, Dessin & Couleurs : Niko Henrichon _ Noé l’intégrale _ Traduction : Kid Toussaint, Lettrage : Pierre Bissson & Nixolas Sénégas _ Edition Le Lombard _ mars 2014 _ Inédit, grand format, 264 pages couleurs _ 29,90 euros



Retour au sommaire