SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Fate Zero 1

"Fate Zero 1 " de Gen Urobuchi et Shinjirô

- C’est ça, le légendaire roi Arthur ?!

Emiya Kiritsugu, alias le « Tueur de Mages » a été enrôlé par la famille Einzbern pour être son champion dans la guerre du Saint Graal.
Les trois familles (Les Einzbern, les Tôsaka et Les Makiri) ont uni leurs pouvoirs afin de recréer le Saint Graal et fabriquer ainsi le « Récipient ultime ». Mais si le Saint-Graal permet d’exaucer son vœu le plus cher, un seul vœu peut être accompli. La lutte entre anciens alliés est donc sur le point de débuter.
À cette fin Kiritsugu le Master va invoquer un esprit héroïque, l’incarnation d’un guerrier du passé : le légendaire roi Arthur. C’est ainsi qu’une incantation lui permet de matérialiser... Arturia.
En effet la légende a « occulté » que le possesseur d’Excalibur était une jeune femme.
Mais, si Kiritsugu poursuit malgré tout son but, il s’interroge sur le comportement et la personnalité de Kirei Kotomine. Il a identifié ce rival membre de la Sainte Église comme étant un athée extrêmement dangereux.
L’étude de caractère devient un élément essentiel de la stratégie. Mais comment juger la personnalité d’un jeune japonais qui désire obtenir le respect et la reconnaissance envers le génie autoproclamé qu’il est ? Pour cela il a invoqué l’esprit d’un puissant guerrier en l’occurrence Alexandre le grand. Dans son esprit il est évident que le grand conquérant va lui obéir.
Curieusement l’identité du « Master » d’Alexandre le Grand n’est pas indiquée. Peut-être s’agit du père de Shirô le héros très naïf de « Fate Stay Night » ? (1)
Les évènements décrits dans « Fate Zéro » se déroulent dix ans avant ceux évoqués dans « Fate Stay Night » et devraient nous éclairer sur le sort de certaines personnes mentionnées dans le manga original.
On remarque que le dessin et l’analyse de caractère sont plus développés dans « Fate Zéro » que dans la série mère.

(1) manga de Dat Nishikawi (Pika)

Damien Dhondt

Scénario : Gen Urobuchi, Dessin : Shinjirô _ Fate Zero tome 1 _ Traduction : Nicolas Pujol & Elishtar, Adaptation graphique : Jef Mod _ Edition Taifu comics Seinen _ mars 2014 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 200 p. dont 4 pages couleurs _ 7,99 euros



Retour au sommaire