SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Casanova au service de l’E.M.P.I.R.E. 1 : Luxuria

"Casanova au service de l’E.M.P.I.R.E. 1 : Luxuria " de Matt Fraction, Gabriel Bà & Fàbio Moon

Des créations de Michael Moorcock aux influences graphiques de Saul Bbass, du meilleur (et du pire) des James Bond aux éclairs de génie narratif de Matt Fraction, de l’usage inconsidéré de Mecha japonais datant de la Seconde Guerre mondiale aux répliques dignes d’un remix des « Tonton Flingueurs dans l’espace » vous intégrez l’univers de la série Casanova.

Alors qu’il est tranquillement en train d’effectuer le kidnapping d’un androïde féminin Casanova Quinn est interrompu dans sa tâche par Buck McShane, l’âme damnée de son père.
Il l’informe de ses obligations sociales, en l’occurrence l’enterrement de sa sœur jumelle tuée en action alors qu’elle enquêtait sur une brèche dans le continuum.
Pour Cornélius Quinn, Directeur Suprême d’E.M.P.I.R.E. (Entité Militaire Privée d’Intervention de Renseignement et d’Espionnage) la situation est d’autant plus grave qu’il vient de perdre son meilleur agent (sa fille Zephyr Quinn) et qu’il va devoir se reposer sur Casanova Quinn (agent plus ou moins compétent et plus ou moins anarchique).
En un sens il va être temporairement débarrassé de ce problème car Casanova Quinn va être arraché de la dimension temporelle 909 pour être amené dans la 919 par Newman Xeno génie du crime et chef de l’organisation secrète D.E.F.O.N.C.E. (que signifie cet acronyme ? Seul le terrifiant esprit de Xeno et les cœurs les plus sombres le savent).
La nouvelle mission de Casanova Quinn consistera à détruire E.M.P.I.R.E. qui fait la fierté de son père. Bien entendu le fils indigne accepte.
Pour cela il va être confronté à une horde de robots féminins dopés à l’orgone (une énergie sexuelle volatile) et au « Teen Age Music International » une organisation d’assassin se dissimulant derrière un trio de danseuses (3 filles superbes et un imprésario).
Les allusions sont nombreuses. Ainsi les relations très curieuses entre un assassin anglais et sa sœur rappellent celles de Jerry Cornélius et de sa soeur. De même que le casino volant équivaut à l’héliporteur du S.H.I.E.L.D. (dont le sigle évoque celui d’E.M.P.I.R.E.). Quant à Buck McShane portant un chapeau melon la ressemblance avec Dum Dum Dungan est évidente.
Le lecteur peut s’amuser à relever toutes les similitudes avec différentes séries de comics tout en appréciant le côté déjanté du scénario.
Les clichés répondent également présents. Ainsi quelle est l’arme de destruction massive pour des Japonais ? Mais un robot géant évidemment. De même qu’elle est l’arme ultime pour une jeune femme ? Une bouteille de vin...Pardon ? Ah oui, elle est française.

Damien Dhondt

Scénario : Matt Fraction, Dessin : Gabriel Bà & Fàbio Moon, Couleurs : Chris Peter _ Casanova au service de l’E.M.P.I.R.E. tome 1 : Luxuria _ Traduction : Benjamin Rivière - Studio Makma, Lettrage : Moscow * Eye, Adaptation graphique : Willem Meerloo _ Edition : Urban Comics _ janvier 2013 _ Inédit, moyen format, 160 pages couleurs _ 15 euros



Retour au sommaire