SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Goth

"Goth " de Ôiwa Kendi et Otsuichi

On appelle souvent les gens comme nous des Gothiques. Mais, quelque chose nous distingue. C’est la même différence qu’entre ceux qui aiment le sang et ceux qui préfèrent les cris d’agonie.

Un garçon et une fille (Kamiyama et Morino) sont les "héros" de cette histoire. Attention il ne s’agit pas d’un couple, mais d’un duo. Ils éprouvent la même passion....pour la noirceur de l’âme. La minutie, le détachement et la cruauté de certains meurtriers les fascinent.
La seule distinction entre eux c’est que Kamiyama aimerait bien tuer Morino (mais il ne l’a pas encore fait). Après tout, ne serait-ce pas beaucoup plus intéressant si quelqu’un d’autre s’en chargeait ?
Voici d’ailleurs un sérial-killer. Bien entendu, il est hors de question pour Kamiyama de prévenir les autorités. Il y a bien mieux à faire. Par exemple : dérober les trophées du tueur en série et laisser un indice incriminant Morino.
Lorsque celle-ci est emprisonnée Kamiyama entreprend des recherches (pour trouver le cadavre de Morino).
Mais pourquoi souhaite-t-il tant la mort de celle envers qui il partage une similitude de pensée ?
Peut-être parce qu’il a découvert la vérité sur la personnalité de Morino. En effet il est fort possible qu’elle soit pire que lui.
L’adaptation du roman d’Otsuichi repose sur une ambiance stressante et morbide, parfaitement retranscrite par le dessin d’Ôiwa Kendi.

Damien Dhondt

Scénario : Otsuichi, Dessin : Ôiwa Kendi _ Goth _ Traduction : Vincent Zouzoulkosky, Lettrage : David Cochard, Postface : Otsuichi _ Edition : Pika, Collection : Senpai _ septembre 2006 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 224 pages noir & blanc _ 7,90 euros



Retour au sommaire