SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Interviews -  Didier Conrad l’irréductible, nouveau dessinateur d’Astérix
Interview de Didier Conrad l’irréductible, nouveau dessinateur d’Astérix
Par Damien Dhondt

Dernier ajout : lundi 4 novembre 2013

"Didier Conrad l’irréductible, nouveau dessinateur d’Astérix "

Comment avez-vous découvert les aventures des irréductible Gaulois ?

Quand j’étais enfant ce sont les premiers albums de BD que j’ai acheté. Avant je n’achetai pas les albums, mais les recueils des journaux Spirou et Tintin.

Que pensez-vous des adaptations au grand écran ?

Je n’ai pas vu les films. Je me rappelle avoir vu en dessin-animé « Astérix et Cléopâtre » et « Les 12 travaux d’Astérix ». « Le Domaine des dieux » le prochain film d’animation consacré aux aventures d’Astérix sera en animation 3D (1).

Comment s’est déroulé le passage de relais entre Uderzo et vous.

La seule marge de liberté que j’ai eu était de choisir les poses, les expressions, tout ce qui était travail de mise en scène. C’est là où j’ai injecté une dose de choses personnelles et après j’ai tout hissé dans le style d’Uderzo pour que cela ne gêne personne. Cela a gêné assez peu de gens. Globalement 95 % de gens ne voient pas de différence. À la limite il existe davantage de différences entre les albums d’Astérix dessinés par Uderzo à différentes époques, qu’entre l’album que j’ai dessiné et les plus récents albums d’Uderzo.
J’ai vécu, je suis vieux...Je n’ai pas vraiment la possibilité d’évoluer tant que ça. Cela me force à mettre tout ce que je sais faire à plat et faire une évaluation personnelle. En même temps il n’y a pas vraiment de possibilité d’avoir un étalon plus haut qu’Astérix. Vous avez Astérix et Gaston comme maître-étalon. Si j’avais eu plus de temps j’aurais pu faire mieux. À présent je travaille avec Arleston sur un projet d’un album one-shoot de Spirou.

On peut constater sur l’affiche de la campagne promotionnelle qu’Astérix et Obélix se retrouvent en kilt alors qu’ils ne le portent pas dans l’album.

La campagne marketing a été réalisée avant que l’album ne soit achevé. Cela a été décidé par des gens qui ont essayé de trouver quelque chose de visuel pour communiquer l’idée de l’album. C’est cette idée bizarroïde qui leur est venue c’est et cela nous a surpris.
Le scénario était déjà complètement découpé et approuvé par Uderzo. Il n’y avait pas moyen de rajouter des kilts dans l’album.

Quelles sont les premières réactions ?

Les réactions ont été assez passionnelles. J’ai vu des avis très bizarres, par exemple : « j’ai lu en diagonale : je n’ai pas ri ». Tout le monde a son idée de ce que c’est qu’Astérix. Il est difficile d’attendre une réaction objective dépassionnée et rationnelle.

La diffusion à l’étranger a été traduite en de nombreuses langues. Avez-vu un écho des réactions écossaises ?

Ils ont traduit dans deux dialectes (l’écossais et le gaélique). Je n’y suis pas allé, mais Ferri le scénariste s’y est rendu. On lui a demandé si cela avait été fait à l’occasion du référendum pour l’indépendance de l’Écosse (2). Il a répondu quelque chose du style « Vive l’Écosse libre ! » (3). Cela a posé beaucoup de problèmes avec une journaliste de la BBC qui est venue le voir après et qui n’avait vraiment pas l’air contente.

(1) Réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy, sortie prévue le 26 novembre 2014
(2) 18 septembre 2014
(3) Rappelons que Jean-Yves Ferri est l’auteur de « De Gaulle à la plage », Dargaud, 2007 & 2009) et qu’il travaille sur « De Gaulle à Londres ».

Damien Dhondt

Voir la chronique de la BD dans la rubrique « BD »


Retour au sommaire