SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Tokyo Ghoul Tome 1

"Tokyo Ghoul Tome 1 " de Sui Ishida

A Tokyo, les goules vivent incognito parmi nous. Pourtant, l’une d’entre elle est moins prudente que les autres et laisse traîner ses cadavres, suscitant l’intérêt de la presse et l’effroi des japonais.
Ken Kaneki, étudiant de 18 ans, réussit enfin à aborder la fille de ses rêves grâce à un roman « L’oeuf de la chèvre noire ». Alors qu’elle lui demande de le raccompagner car elle a peur des goules, la jolie intellectuelle n’est pas celle qu’elle semble être. Elle est en réalité une créature de la nuit et désire dévorer les tripes de Ken. C’est sans compter un fâcheux accident : se prenant une poutre d’un immeuble en réfection, celle-ci est écrasée. Blessé, Ken est emporté d’urgence à l’hôpital. Le médecin prend ses responsabilités et décide de transplanter le rein de la jeune femme, morte, dans le corps de l’étudiant. Mais à son réveil, quelque chose a changé.

Et si les humains n’étaient pas au sommet de la chaîne alimentaire ? Ce thème récurrent dans notre société est présenté ici par le biais des goules, ces êtres dévoreurs de tripes humaines. D’autres questions sont également posées : qu’est ce que l’humanité ? Sommes-nous ce que nous mangeons ? Que dissimulent nos apparences ? Pourquoi souffre t-on d’exclusion ?
La transformation de Ken fait penser à « La Métamorphose » de Kafka. L’horreur du scénario est transmise par un dessin sombre, au tracé nerveux et des personnages aux yeux gigantesques, qui contraste avec les autres scènes plus réalistes aux traits plus simples et aux couleurs plus claires. Pour sa première œuvre, l’auteur nous présente des goules, sorte de zombies, mais dans une situation inversée : ici pas d’humains surarmés qui dégomment des zombies sans cervelles qui ne pensent qu’à manger. Le mythe ’s’humanise’.
Un bon manga à découvrir, qui connaît un grand succès actuellement au Japon (Tokyo Ghoul a pris la suite de Gantz pour devenir le titre phare du magazine Young Jump de Shueisha), avec un premier tome prometteur et accrocheur.

Virginie Liégeon

Tokyo Ghoul de Sui Ishida - Edition Glénat - août 2013 - Inédit, poche, sens de lecture japonais, 222 pages noir & blanc - 6,90euros



Retour au sommaire