SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  The Boys 8 : Herogasme

"The Boys 8 : Herogasme " de Garth Ennis, John McCrea & Keith Burns

-  Fais en sorte que ça compte pour quelque chose compris ?

Les lecteurs de comics savent ce qu’est un crossover. Les super-héros des différentes séries se réunissent face à une menace de grande ampleur, ce qui donne lieu à diverses publications qui s’entremêlent, ce qui oblige le lecteur à acheter les exemplaires des diverses séries.
Dans le monde où évoluent « The Boys » les super-héros existent réellement, mais leurs exploits sont retranscris dans des comics. La plupart des lecteurs sont persuadés que ce qu’ils lisent correspond à la réalité.
Le public vient d’assister au départ de tous les super-héros pour contrer une menace d’invasion extraterrestre. Il y en eut d’autres épopées comme celle de « Chaos Crisis » ou celle d’ « Intrusion secrète » (les lecteurs vétérans de notre monde auront reconnu la similitude avec « Crisis » de DC Comics et « Guerres secrètes » de Marvel Comics).
Et c’est ainsi que dans un grand élan altruiste tous les super-héros de la Terre.... Vous y croyez ? En réalité les super-héros se sont isolés sur une île du Pacifique où ils se livrent à une semaine de détente et de relaxation, impliquant la présence de nombreuses prostituées des deux sexes et d’une grande consommation de substances illicites. Le problème pour les scénaristes des comics est qu’ils vont devoir transformer en mort héroïque les overdoses.
Stella une jeune recrue de la super-équipe des Sept (toute ressemblance avec la Ligue de Justice de DC Comics est purement fortuite) a décidé de ne pas participer aux partouzes en cours. Son austérité s’explique par l’existence d’un petit-ami « normal » nommé Hughie. Elle ignore que ce dernier a été recruté par la C.I.A. afin de surveiller les super-héros.
Son équipe « Les Boys » est d‘ailleurs en planque dans l’île paradisiaque, observant la vie sexuelle très active des super-héros (dont un dénommé Richard Raide de l’équipe « Fantastico »... tout le monde a compris l’allusion ?)
En réalité la présence de « The Boys » est liée à l’arrivée surprise d’un homme politique : le vice-président des USA ! Ce dernier se caractérise par une « barjoattitude » affichée (toute ressemblance avec le vice-président Dan Quayle incapable d’épeler le mot « patate » est évidemment purement fortuite).
Cette mini-série se caractérise par une grande variété de comportement hard. Cela permet de mettre en évidence le contraste avec la dignité et le patriotisme d’un agent intègre des Services Secrets.
Le scénario annonce la menace de la super-équipe des Revengeurs et révèle la vérité sur le 11 septembre 2011. L’absence de Darrick Robertson au dessin se fait cruellement sentir. Représenter la nudité des super-héroïnes nécessite en effet un dessin de qualité. Au fait, j’informe les lectrices qu’au cours de ce tome les vêtements des super-héros mâles sont également des plus réduits.

Damien Dhondt

Scénario : Garth Ennis, Dessin : John McCrea & Keith Burns, Couleurs : Tony Aviña, Couverture : Darrick Robertson _ The Boys, tome 8 : Herogasme _ Episodes originaux : Herogasm 1 à 6 " _ Traduction : Alex Nikolavitch, Lettrage : Alessandro Benedetti _ Edition Panini Comics _ novembre 2010 _ Inédit, moyen format, 144 pages couleurs _ 13 euros



Retour au sommaire