SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Pollen



"Pollen"
de
Joëlle Wintrebert

Editeur :
Au Diable Vauvert (1 février 2002)
 

"Pollen"
de Joëlle Wintrebert



++++


Pollen : un monde qui aurait pu s’appeler Eden ; un monde où les cités ont pour nom Aigue-Marine, Améthyste, Lazulite, Chrysolithe... et où les arbres offrent des nids douillets aux habitants humains.


Pollen : un monde parfait, où toute forme de violence a été bannie ; un monde où la reproduction par manipulation génétique dispense les femmes des affres de la grossesse et des douleurs de l’enfantement.


Pollen : un monde à dominante féminine que dirige une matriarche ; un monde où les triades - deux filles et un garçon - constituent la cellule de base et où l’amour sous toutes ses formes est devenu une règle d’or.


Pollen : un monde paisible parce que protégé par un bouclier-satellite sur lequel des guerriers sont toujours prêts à intervenir pour repousser les pirates de l’espace.


Pollen : un monde de rêve enfin, sauf que...


Sauf qu’un certain Sandre, quelque peu manipulé il est vrai, va commettre un meurtre parce qu’on lui a soustrait la femme qu’il aimait.


Sauf que Salem, sa sœur jumelle, va parvenir à quitter la planète pour rejoindre le bouclier où Sandre est désormais exilé.


Sauf que Sahrâ, sa seconde sœur jumelle, ne supportera pas cette séparation et déclenchera, du même coup, l’agonie d’un système en même temps qu’elle découvrira ce qui se cachait derrière l’apparente harmonie.


Joëlle Wintrebert, dont il faut saluer ici le grand retour, nous offre avec Pollen l’un de ces romans qui vous prennent à la gorge dès la première phrase et qui ne vous lâche plus jusqu’à son terme. En narratrice accomplie, elle distille savamment - et simultanément - événements et informations afin que l’univers qu’elle propose se construise dans l’esprit du lecteur au fur et à mesure qu’elle déroule son récit.


Mais tout autant qu’il l’est par un découpage qui enchaîne mésaventures et coups de théâtre, ce roman est passionnant par la richesse de son décor, par la justesse de son propos, par la diversité de ses personnages tous attachants à leur manière.


Et par son style. Car Joëlle Wintrebert a un style à nul autre pareil. Elle danse avec les mots, avec les phrases, conviant de la sorte son lecteur à une folle sarabande sur la piste enfiévrée, sensuelle, sauvage et sans cesse surprenante des trois cents trente-trois pages d’un livre qu’il faut découvrir toutes affaires cessantes.


Pollen, Joëlle Wintrebert. Éditions Au Diable Vauvert, 336 p.


Jean-Pierre Fontana






Retour au sommaire