SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Maisons vivantes



"Maisons vivantes "
de
Véronique Willemin

Editeur :
Alternatives
 

"Maisons vivantes "
de Véronique Willemin



Le sphérique est la forme de nidification par excellence.
Le ventre de notre mère, le terrier, le nid de l’oiseau, notre planète...

Le refus de l’architecture traditionnelle s’accompagne parfois d’un éloge du vivant. Cependant on remarquera que dans cet ouvrage la définition du vivant est assez vague.
L’établissement d’habitations au coeur du milieu végétal comme les arbres-locataires ou même une chapelle taillée dans un chêne correspond certainement à la version la plus pure d’une "maison vivante".
Mais il est aussi possible d’établir une maison au coeur de la nature.
Ceci passe par les habitations troglodytes en constante évolution et par les maisons enterrées modernes. Une démarche similaire consiste à placer de la terre et de l’herbe sur un toit.
En milieu extrême la glace peut être utilisée comme matériau de construction. C’est ainsi qu’aux igloos traditionnels a succédé un original "Ice Hôtel" en Suède.
Inversement, le soleil étant un élément naturel, on trouve "Ecopolis", la ville solaire.
De même l’exploitation du vent a donné naissance aux maisons éoliennes.
L’auteur de l’ouvrage s’est également avisé que le vivant pouvait être associé à la notion de mouvement. De ce fait le vivant peut être perçu sous la forme d’organisme et de flux.
Sont mentionnées la maison traditionnelle japonaise pourvue de cloisons mobiles, la maison qui tourne et également la maison évolutive.
La notion de vivant peut également reposer sur l’illusion. Le camouflage peut être pratiqué dans un but utilitaire ( l’exemple est celui d’un faux arbre placé dans le no-mans-land durant la guerre 14-18). On trouve aussi une démarche artistique astucieuse ( le paysage masqué par l’habitation étant reproduit sur la façade).
L’architecture peut s’inspirer du vivant. C’est ainsi qu’on trouve une maison tout en plastique ayant la forme d’un escargot, mais aussi "les marinières", des établissements de bains en forme de coquillage.
Quant à la "maison möbius" elle reproduit la figure mathématique du ruban Möbius.
Est également mentionné le palais idéal du facteur Cheval.
Plus futuristes Bedzed le village zéro-énergie et la résidence Tower Mumbai signalent l’arrivée de la haute-technologie dans la volonté écologiste.
Pragmatique ou volontariste, appartenant aux sociétés traditionnelles ou dans des projets d’anticipation les habitations recensées dans cet ouvrage instructif soulignent l’ingéniosité humaine.

Damien Dhondt

Auteur : Véronique Willemin _ Maisons vivantes _ Edition Alternatives, Collection Anarchitectures _ février 2008 _ Réédition, grand format, 192 pages _ 39 euros






Retour au sommaire