SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Gallica, Tome 1 : Le Louvetier



"Gallica, Tome 1 : Le Louvetier"
de
Henri Loevenbruck

Editeur :
Bragelonne (15 janvier 2004)
 

"Gallica, Tome 1 : Le Louvetier"
de Henri Loevenbruck



10/10

Il est des histoires qui tissent patiemment leur toile comme les plus sûres esquisses d’univers chatoyants dont chaque maille est une voix, chaque fil constituant la ramure d’un monde soumis aux règles de l’imagination créatrice de leurs auteurs. Henry Loevenbruck fait un retour marqué à son univers de La Moïra. Le Louvetier est le premier volume de sa nouvelle trilogie intitulée Gallica.

Situé dans la même France médiévale que son cycle précédant, Le louvetier fait partie de ces palimpsestes d’une époque où les visages de Chrétien de Troie, de Louis 7 et d’Aliénor d’Aquitaine voisinent auprès des créatures mythologiques d’une France imaginaire. Nous sommes en 1150, dans le Castrum de Villier Passant. Une Brume (en fait Loevenbruck nous donne une sorte d’archétype de l’animal, il en fait un animal mythique, presque magique, et de fait l’inscrit dans la légende, notre propre légende confèrant ainsi à l’animal que nous connaissons un ancêtre légendaire, et donc crée un lien prégnant entre le réel et le fabuleux, le sensible et l’intelligible) doit être sacrifiée comme chaque année à la fête de la St Jean.

Le fils du Louvetier, Bohem, pris d’une soudaine extase sauve la créature des flammes. Banni par le village, renié par son père, Bohem se verra jeté sur les routes de l’inconnu dans une quête de l’identité dont le massacre de son village par de mystérieux Berserkers (Les Aïshans) donnera une couleur épique et furieuse dans un monde en conflit permanent. Nouvel ingénu pris dans les arcanes d’une histoire qui pourrait être contée par un ménestrel, Bohem va alors prendre une route parsemée de rencontres et d’embûches qui seront autant de passages symboliques vers cet "autre" qui se cache en lui, être promis à une grande destinée.

Manifeste sur l’amitié, roman d’apprentissage, Le Louvetier est un Kaléidoscope des grandes espérances humaines et de leurs effroyables contradictions. Nous avons là, servis dans une langue impeccable, un récit parsemé de poèmes en ancien français et de belles évocations poétiques et oniriques. Le Louvetier laissera au lecteur le sentiment très fort de partager un grand moment d’une histoire humaine transposée par une écriture puisée aux sources d’une mythologie ancienne (Chimères, Licornes, Loups, icônes d’un moyen-âge fabuleux) . Mais bien plus, on a là un récit qui se situe sur la brèche d’une époque partagée entre un obscurantisme religieux (le pouvoir papal, les confréries fanatiques, etc.. ) , la résurgence de mythes anciens (le guerrier furieux de la chasse sauvage) , et un compagnonnage humaniste (Trinité, Gauthier, La Rochelle, qui feront découvrir à Bohem l’entraide et la fraternité humaine au-delà des vicissitudes humaines) .

Un très grand moment de la Fantasy française où l’auteur débarrassé de la retenue traditionnelle des auteurs français pour les mythologies (et donc de la maladresse attachée à leur usage) , se fait l’enlumineur d’un récit intimiste qui réconcilie avec bonheur le coeur et la raison. Enfin, ce récit entre ciel et enfer est un plaidoyer pour la liberté des femmes (le belle Vivienne qui veut devenir Troubadour, Aliénor d’Aquitaine) , ce qui renforce sa fonction didactique. De ce droit à l’égalité entre hommes et femmes à une époque où l’âme humaine n’a pas encore éprouvé ses profondeurs, on pourra par extension y desceller les prémisses d’un droit à la différence entre les races, les opinions, les religions, ces individualités en recherche d’un tissu commun. Un grand récit d’aventure sur l’humanisme encore possible malgré les haines et exclusions.

Le Louvetier (Gallica tome 1) , Henry Loevenbruck, Bragelonne, 349 pages, 20 Euros


Présentation de l’éditeur

1154 : imaginez une France de légende, nommée Gallica... Dans le comté de Tolsanne, on raconte que, pendant la nuit de la Saint-Jean, un jeune homme marcha dans les flammes pour sauver un loup du bûcher. Son nom était Bohem, le fils du louvetier
Quatre ans plus tard, sa vie bascule : son village et sa famille sont massacrés par de mystérieux guerriers. Terrorisé, il s’enfuit, traqué par des forces sanguinaires dont il ne sait rien. Sur les routes de Gallica, Bohem rencontre alors les Compagnons du Devoir, jeunes artisans qui parcourent le pays et dont l’étonnante fraternité lui vient en aide. En chemin, il apprend qu’il est devenu l’objet de toutes les convoitises politiques et religieuses du royaume. Il doit échapper au roi de Gallica, à la Milice du Christ et à un ennemi inconnu qui semble tout savoir de ses origines : le Sauvage. Face au danger, Bohem s’efforce de comprendre pourquoi on le pourchasse et découvre sa surprenante affinité avec les Brumes, ces créatures légendaires, ces licornes, ces loups que les hommes exterminent. Or Bohem le devine : son destin est caché dans le secret des loups





Retour au sommaire